Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa” MAP Exploitation du TER : le gouvernement a privilégié la rentabilité économique et sociale (porte-parole) Inforpress Futebol Feminino: Senegal vence Cabo Verde (1-0) e conquista o Torneio da UFOA Inforpress Ministro da Educação em Santo Antão para se inteirar do funcionamento do pólouniversitário e escolas básicas AIP Hommage au président Ouattara, en mars à Abengourou AIP PMU: La 103e édition du Grand prix d’Amerique célébrée à Port-Bouët AIP Un marathon pour consolider la cohésion sociale à Tanda MAP Angola : Les exportations de diamants génèrent près de 2 milliards dollars en 2022 (ministère) APS Omar Dramé, nouveau Secrétaire général du Sytrapas ANG Cooperação/Rússia manifesta disponibilidade para perdoar dívida da Guiné-Bissau

Malawi: Le vice-président arrêté suite à des allégations de corruption


  26 Novembre      9        justice (181),

   

Lilongwe, 26/11/2022 -(MAP)- Le vice-président du Malawi, Saulos Klaus Chilima, a été arrêté vendredi après plusieurs mois d’enquête sur des allégations de corruption, a indiqué le Bureau anti-corruption (ACB).

«M. Chilima est accusé d’avoir accepté au moins 280.000 dollars et d’autres articles d’un homme d’affaires britannique, Zuneth Sattar, entre mars et octobre 2021 en échange de l’attribution de contrats par le gouvernement du Malawi», a déclaré l’ACB dans un communiqué.

Il a ajouté que le vice-président qui aurait aidé deux sociétés liées à M. Sattar, sera traduit en justice et devrait faire face à au moins six chefs d’accusation, dont trois pour pratiques de corruption par un agent public.

Par ailleurs, l’ACB a rappelé qu’il a entamé depuis plusieurs mois ses enquêtes sur le lien entre l’homme d’affaires britannique et des fonctionnaires au Malawi concernant le pillage présumé des ressources de l’État en influençant l’attribution de contrats par le biais du système de passation des marchés publics.

M. Chilima qui a été libéré sous caution, a plaidé non coupable devant le tribunal, appelant à laisser le processus judiciaire suivre son cours.

Suite à ces accusations, le Président du Malawi, Lazarus Chakwera, a dépouillé M. Chilima en juin dernier de tous ses pouvoirs, dans la mesure où la constitution du pays ne lui permet pas de suspendre ou de révoquer son vice-président, également élu aux élections.

Par ailleurs, M. Chakwera a dissous en janvier l’ensemble de son gouvernement à la suite d’allégations de corruption contre trois ministres en exercice.

Dans la même catégorie