ANGOP L’UE consacre 12 millions d’euros aux programmes de résilience ANGOP La Réserve fédérale accompagne les réformes économiques en Angola ANGOP L’Angola et les Etats-Unis reprennent l’accord sur le commerce ANG Transferência de João Félix por 120 milhões de euros pulveriza recordes AGP Conakry-Kaloum: Les conseillers communaux valident l’application du Plan de Développement Local ANG Presidente da República nega nomeação de DSP ao cargo de primeiro-ministro AGP Conakry: Fin des travaux de la conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité AGP Évasion ratée: Un fugitif réembarqué avec une balle dans la jambe AGP Koundara : un poste de santé pour les populations du district de Guingan APS DES DÉCIDEURS GOUVERNEMENTAUX FORMÉS À LA SÉCURITÉ SANITAIRE

Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul


  23 Mars      16        Société (49904),

   

Bamako, 23/03/2019 (MAP) – Au moins une cinquantaine d’habitants d’un village peul du Mali ont été tués, samedi, par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels « dogons », près de la frontière avec le Burkina Faso, a-t-on indiqué de source militaire.

« Au moins cinquante civils peuls ont été tués dans le village d’Ogossagou », a affirmé une source de sécurité malienne, citée par des médias, précisant que les chasseurs traditionnels avaient attaqué à coups de fusil et de machette.

Ce bilan a été confirmé par le maire de la localité voisine de Ouenkoro, Cheick Harouna Sankaré, qui a dénoncé « un massacre de civils peuls par des chasseurs traditionnels dogons ».

L’attaque intervient six jours après un attentat jihadiste à Dioura, dans la même région mais beaucoup plus au nord, contre un camp de l’armée malienne, qui a perdu 26 hommes, selon un dernier bilan de source militaire.

Dans la même catégorie