AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux dames tailladées à la machette à Oumé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Plusieurs activités menées pour la promotion de la culture Dan lors du festival Tonkpi Nihidaley(reportage) ACAP Tenue prochaine à Bangui d’un salon international des mines, des carrières et du pétrole APS VERS L’OUVERTURE D’UNE AGENCE IPM À KAFFRINE APS LE GROUPE SAN ROQUE « PRÊT À ACCUEILLIR » DES ÉTUDIANTS ET MÉDECINS STAGIAIRES APS LE SÉNÉGAL DANS LA DYNAMIQUE PANAFRICAINE DE REVERDISSEMENT DU CONTINENT (MINISTRE) APS MBOUR : LES CHAUFFEURS DE BUS ‘’TATA’’ S’OPPOSENT À LA MISE EN PLACE D’UNE TAXE MUNICIPALE AIP L’artiste Tenor en concert live le 25 décembre à Abidjan AIP Les dispositions fiscales en vigueur expliquées aux commerçants de la région du Worodougou AIP Une campagne de sensibilisation contre les feux de brousse en cours dans les villages de Sakassou

Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul


  23 Mars      24        Société (13448),

   

Bamako, 23/03/2019 (MAP) – Au moins une cinquantaine d’habitants d’un village peul du Mali ont été tués, samedi, par des membres présumés de groupes de chasseurs traditionnels « dogons », près de la frontière avec le Burkina Faso, a-t-on indiqué de source militaire.

« Au moins cinquante civils peuls ont été tués dans le village d’Ogossagou », a affirmé une source de sécurité malienne, citée par des médias, précisant que les chasseurs traditionnels avaient attaqué à coups de fusil et de machette.

Ce bilan a été confirmé par le maire de la localité voisine de Ouenkoro, Cheick Harouna Sankaré, qui a dénoncé « un massacre de civils peuls par des chasseurs traditionnels dogons ».

L’attaque intervient six jours après un attentat jihadiste à Dioura, dans la même région mais beaucoup plus au nord, contre un camp de l’armée malienne, qui a perdu 26 hommes, selon un dernier bilan de source militaire.

Dans la même catégorie