ANP La construction de l’Echangeur Ali Saïbou permettra d’optimiser l’utilisation de la voie express, selon le Ministre des Finances AIB Etats unis : Le procès de Trump pour «incitation à l’insurrection» débute le 9 février AIB Burkina : L’importation d’énergie du Ghana en hausse de 113% en 2019 (Rapport) AIB Report de l’entrée en vigueur de l’ECO : «Il s’agit d’un aveu d’échec» selon un universitaire AIB Politique et syndicalisme occupent  la Une des quotidiens burkinabè AIB Meilleure journaliste du Burkina: Rabiatou Simporé dédie ses prix aux agents de l’AIB MAP Visionnaire et impitoyable, Lekjaa est l’un des meilleurs administrateurs de football AIB Jonathan Pitroipa quitte Paris FC AIB Report de l’entrée en vigueur de l’ECO : «Il s’agit d’un aveu d’échec» selon un universitaire AIB Burkina : Les fidèles catholiques invités à sauver les médias diocésains

Mamou- Insécurité : Un jeune tué dans une attaque de véhicule par des hommes armés à Ouré-Kaba


  9 Janvier      11        Société (27870),

   

Conakry, 09 jan. (AGP)- L’attaque s’est produite dans la nuit du jeudi, 07 à vendredi 08 janvier 2021, aux environs de 05 heures du matin à Kansa, village situé à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture de Ouré-Kaba dans la préfecture de Mamou sur la nationale Mamou-Faranah.

Joint au téléphone, le chef d’escadron, Jean Balla Onivogui, commandant de brigade frontalier de Ouré-Kaba dit que c’est une Renault 21, immatriculée RC 60.45 série S en provenance de la préfecture de Macenta pour Conakry qui a été attaqué par quatre (4) hommes armés qui étaient à bord des motos.

« Hier aux environs de 05 heures, un appel m’est venu de Macenta de la part du commandant du PA de Ouré-Kaba. Il m’a fait comprendre qu’il y a eu des tirs sporadiques entre Marella-Ouré-Kaba. Directement mes agents et moi avons monté un dispositif sécuritaire pour attendre les tireurs mais comme personne ne venait, nous nous sommes déplacés pour aller sur le terrain. Nous sommes allés trouver deux (2) jeunes blessés par balles. Le premier était couché. Il saignait au niveau de ses côtes et son bras cassé. Nous l’avons envoyé au centre de santé de Ouré-Kaba mais vu son état qui est grave, il a été évacué à l’hôpital régional de Mamou où il rendra l’âme aux environs de 13 heures. Le second qui est couché dans le coffre a été frôlé par une balle au niveau de sa tête. Mais il n’était pas dans un état critique », a-t-il dit.

Poursuivant, commandant jean Balla Onivogui, a indiqué que sur le véhicule et le goudron il y avait des impacts de balles. « Les passagers m’ont fait savoir que les hommes armés cherchaient à tuer le militaire qui était à bord de véhicule Renault 21. Mais qu’il a fait le bon soldat en utilisant le terrain (brousse) puisqu’il n’avait pas d’armes. Les hommes armés ont dit aux occupants de faire sortir le militaire ou son arme mais qu’ils ont dit que le militaire n’était pas armé », a laissé entendre le commandant.

A noter que les hommes armés au nombre de quatre (4) étaient à bord des motos et qu’ils ont emporté 300 000 francs guinéens et un (1) téléphone.

Dans la même catégorie