AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

Mamou : un accusé écope de 5 ans de réclusion criminelle


  24 Mai      9        Société (50098),

   

Mamou, 24 mai (AGP) – L’audience criminelle du Tribunal de première instance (TPI) de Mamou, du mercredi 22 mai 2019 a jugé trois (3) cas. Avec des accusés poursuivis pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ; de viol, tentative d’évasion, complicité ; et, viol suivi de pédophilie.

Le premier dossier concerne Mamadou Saliou Dialllo détenu pour avoir lapidé Souleymane Bah, le 30 janvier 2019 à Tamagaly sous préfecture de Konkouré située à 23 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mamou. Une lapidation ayant entraîné la mort de Souleymane Bah au cours de son évacuation vers l’un des CHU de Conakry.

A la barre, l’accusé a plaidé coupable. Pour lui, il a agit « en légitime défense » puisque la victime et quatre (4) autres de ses amis l’avaient attaqué loin des habitations.

Dans sa réquisition, le ministère public a retenu contre Mamadou Saliou Bah une peine de cinq (5) de réclusion criminelle avec le payement d’une amende de 3 400 000 GNF à la partie civile.

Quant au président du TPI, il a mis l’affaire en délibéré pour une sentence qui sera prononcée le 29 mai prochain.

Le second dossier concerne Abdoulaye Condé alias « Baben » et Mamadou Saliou Barry  alias « Ricros », accusés de viol sur N.Y.T apprentie coiffeuse, domiciliée au quartier Pétel, commune urbaine de Mamou.

D’après les déclarations des deux parties, il a été constaté que la « victime » sortait avec Mamadou Saliou Barry alias « Ricros ». Partant, le tribunal a déclaré les deux accusés non coupables des faits de viol et de complicité de viol.

Ainsi, Abdoulaye Condé alias « Baben » a été acquitté et Mamadou Saliou Barry alias « Ricros » par contre, a été retenu dans les liens de la prévention pour tentative d’évasion. A ce titre, il a écopé de 7 mois de prison dont deux mois de sursis.

La troisième affaire a concerné Mamadou Aliou Bah, âgé d’environ 30 ans ; il est poursuivi pour viol suivi de pédophilie. Un acte commis sur une élève d’une école coranique, domiciliée à Woulounta, dans le district de Tamagaly, sous préfecture de konkouré.

Le président du TPI a condamné Mamadou Aliou Bah à 18 mois d’emprisonnement dont 3 mois de prison ferme et 15 mois assortis de sursis et au payement de 500 000 GNF d’amende à la victime.

Dans la même catégorie