AGP Match amical Gabon-Bénin: Patrice Neveu communique sa liste ce vendredi AGP Gabon : Présentation des grandes lignes du programme de promotion et de protection des Droits de l’Homme AIP Un atelier de pré-validation du rapport sur l’état de l’environnement marin ouvert à San-Pedro AIP Environ 1,6 million d’Ivoiriens sortis de la pauvreté (Alassane Ouattara) AIP Ouattara appelle l’Afrique  » à prendre toute sa place au sein du Conseil de sécurité de l’ONU » AIP Le ministère de la Fonction publique engagé à réduire le délai du premier mandatement des fonctionnaires AIP Des poches de sang collectées à Tiassalé AIP La Secrétaire générale de la Francophonie en visite de travail au Bénin AIP La sécurisation du foncier rural expliquée aux populations de Soubré AIP Le conseil régional de Gbêkê et Crédit Access signent une convention de partenariat pour le financement des micro-entrepreneurs

Mamou: Un jeune homme fabrique un hélicoptère d’une place.


  14 Septembre      19        Société (23021),

   

Conakry, 14 sept (AGP)- Elhadj Boubacar Diawara, né en 1983, est le concepteur de l’hélicoptère d’une place qui consomme de l’essence. Il réside au quartier Poudrière dans la commune urbaine de Mamou, et n’a fait que des études primaires jusqu’au niveau de la 5ème année.

 

L’hélicoptère en question est fabriqué à base d’aluminium avec une seule place pour le pilote. Par faute de moyens matériels et financiers, Elhadj Boubacar Diawara, a mis deux (2) ans avant de voir son rêve commencer à devenir réalité.

 

Il explique que c’est de façon progressive qu’il a pu mobiliser le matériel de travail (fer, aluminium, câbles, gaines, tuyaux…) avant d’aller chez les soudeurs pour l’assemblage.

 

Elhadj Boubacar Diawara, affirme que cet hélicoptère peut se lever jusqu’à une altitude d’environ 2000 m avec le pilote à bord, chose que notre correspondant n’a pas pu vérifier par manque de batterie dans l’appareil.

 

Le concepteur a besoin maintenant d’une batterie de 100 ampères pour faire tourner le moteur de l’hélicoptère et le faire voler.

 

Pour voir son rêve devenir réalité, Elhadj Boubacar Diawara, lance un appel à l’Etat et à toutes personnes de bonne volonté à lui venir en aide.

 

Pour construire un appareil plus grand et possédant tous les moyens, cela se fera en l’espace de deux mois, a-t-il ajouté.

 

Actuellement, Elhadj Boubacar Diawara, concepteur de l’hélicoptère, vend des articles divers dans un conteneur pour subvenir à ses besoins.

Dans la même catégorie