MAP ONU: Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite à Bangui APS LA LIGUE DES IMAMS APPELLE À LA RETENUE POUR UN SCRUTIN APAISÉ GNA Former NCA boss told bank to keep transaction secret – Police Officer GNA Major Mahama: Petrol was poured on the late Major GNA First West Africa International Health Summit begins in Accra APS SONDAGES D’OPINION : LE MINISTÈRE DE LA COMMUNICATION INVITE À « UN RESPECT STRICT DE LA RÉGLEMENTATION’’ APS MACKY SALL S’ENGAGE À GARANTIR L’ÉQUILIBRE ENTRE L’ETAT ET LES RELIGIONS APS L’EGLISE CATHOLIQUE VA DÉPLOYER UN MILLIER D’OBSERVATEURS AGP TPI-Kissidougou/ Ouverture des audiences criminelles avec 15 affaires inscrites au rôle AGP L’AGUIPE et l’APIP signent la convention du ‘’Salon des Entrepreneurs’’

Mamou un motard crée un accident qui  fait 2 morts dont sa personne!


  11 Février      7        Société (46938),

   

Conakry, 11 fév. (AGP)- Un mord a provoqué jeudi, 07 février 2019, un grave accident de circulation qui a causé deux morts à Mamou.
Cet accident s’est produit au niveau du barrage de contrôle du quartier Madina Sérè, dans la commune urbaine de Mamou.
Selon nos informations, l’une des victimes était venue à Mamou pour assister à une cérémonie de sacrifice. C’est sur le chemin de retour qu’il un accident qui lui a coûté la vie.
«Après le sacrifice, mon grand frère rentrait chez lui au kilomètre quinze. Arrivé au barrage du kilomètre quatre, les policiers ont surgi devant lui, l’intimant de s’arrêter. Du coup, la victime, a paniqué. Il a eu peur de s’arrêter, parce que vous savez les gens du village n’osent pas les hommes en uniforme. En voulant donc leur échapper, il est allé dans le sens contraire, trouver un autre motard. Il y a eu le choc. Sur place, mon frère a rendu l’âme. Son corps a été, en suite, déposé à l’hôpital régional par les policiers, qui ont aussitôt vaqué à leurs occupations comme si de rien n’était» regrette Gallé Diallo, jeune frère du défunt.
La première victime est âgée de 54 ans, et mariée à deux femmes. Son enterrement a eu lieu vendredi, 9 février à 11 h au kilomètre quinze, sur la route de Dalaba. Et l’un de ceux qui se trouvaient sur la seconde moto, a aussi rendu l’âme à l’hôpital régional. Il s’agit d’un sage résidant dans le quartier Pétel et originaire de Séré. Il a été inhumé aussi ce vendredi aux environs de 17 heures au cimetière de Séré sur la nationale Mamou-Dabola.
Les familles des deux (2) victimes accusent les policiers postés au barrage du kilomètre quatre, d’être responsables de la mort de leurs parents mais, dit-on, ils se remettent à DIEU qui est le seul juge du jugement dernier.

Dans la même catégorie