AIP La CAF réduit le nombre des clubs ivoiriens en coupes interclubs MAP FIAB-2019 à Essaouira: Focus sur la beauté et l’innovation comme vecteurs de l’économie responsable en Afrique MAP La sécheresse réduirait de 1 point de pourcentage les prévisions de croissance économique du Kenya pour 2019 (Banque centrale) ACP Une marche de soutien au Président de la République suite à l’annulation de la condamnation de Moise Katumbi Chapwe ACP Les prix de la viande, du poisson, du poulet et du sucre en hausse sur le marché kinois ACP L’Agence congolaise de presse dotée d’un lot d’ouvrages ANGOP Artistas de jazz cantam a favor de Moçambique AIP Côte d’Ivoire / Une entreprise va réhabiliter à hauteur de 25 millions de FCFA une école primaire à Grand-Bassam AIP Côte d’Ivoire/ L’AFOR rencontre les populations des villages du département de Sakassou Angop Head of State approves Plan to create jobs

Mamou un motard crée un accident qui  fait 2 morts dont sa personne!


  11 Février      12        Société (48466),

   

Conakry, 11 fév. (AGP)- Un mord a provoqué jeudi, 07 février 2019, un grave accident de circulation qui a causé deux morts à Mamou.
Cet accident s’est produit au niveau du barrage de contrôle du quartier Madina Sérè, dans la commune urbaine de Mamou.
Selon nos informations, l’une des victimes était venue à Mamou pour assister à une cérémonie de sacrifice. C’est sur le chemin de retour qu’il un accident qui lui a coûté la vie.
«Après le sacrifice, mon grand frère rentrait chez lui au kilomètre quinze. Arrivé au barrage du kilomètre quatre, les policiers ont surgi devant lui, l’intimant de s’arrêter. Du coup, la victime, a paniqué. Il a eu peur de s’arrêter, parce que vous savez les gens du village n’osent pas les hommes en uniforme. En voulant donc leur échapper, il est allé dans le sens contraire, trouver un autre motard. Il y a eu le choc. Sur place, mon frère a rendu l’âme. Son corps a été, en suite, déposé à l’hôpital régional par les policiers, qui ont aussitôt vaqué à leurs occupations comme si de rien n’était» regrette Gallé Diallo, jeune frère du défunt.
La première victime est âgée de 54 ans, et mariée à deux femmes. Son enterrement a eu lieu vendredi, 9 février à 11 h au kilomètre quinze, sur la route de Dalaba. Et l’un de ceux qui se trouvaient sur la seconde moto, a aussi rendu l’âme à l’hôpital régional. Il s’agit d’un sage résidant dans le quartier Pétel et originaire de Séré. Il a été inhumé aussi ce vendredi aux environs de 17 heures au cimetière de Séré sur la nationale Mamou-Dabola.
Les familles des deux (2) victimes accusent les policiers postés au barrage du kilomètre quatre, d’être responsables de la mort de leurs parents mais, dit-on, ils se remettent à DIEU qui est le seul juge du jugement dernier.

Dans la même catégorie