MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Lamalif Afrique porte la mission de former les jeunes et leur assurer un emploi dans leurs pays d’origine (Maître Gims) APS VERS L’OUVERTURE D’UNE AMBASSADE SÉNÉGALAISE À LA HAVANE (AMBASSADEUR) APS THIERNO BIRAHIM FALL MAGNIFIE LE PARTENARIAT EN VUE AVEC L’AGENCE CUBAINE APS KAOLACK : DES AVANCÉES ENREGISTRÉES DAN LA LUTTE CONTRE LES MALADIES NÉO-NATALES ET LE PALUDISME MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP FRADD: Appel au renforcement de la coopération Sud-Sud pour relever les défis multiples et réaliser le développement escompté (Déclaration de Marrakech) MAP Clôture à Marrakech des travaux de la 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable ANP Réunion du Conseil supérieur de la défense nationale sous la présidence du chef de l’Etat APS UN HISTORIEN SÉNÉGALAIS REVIENT SUR LES IMPACTS CULTURELS DE LA TRAITE ESCLAVAGISTE

Mamou: une femme présentant les mêmes signes que la fièvre lassa Meurt à l’hôpital régional !


  11 Février      5        Santé (6650),

   

Conakry, 11 fév. (AGP)- Une femme suspecte de la fièvre lassa, résidant dans la sous-préfecture de Ouré-Kaba située à 65 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mamou  est morte jeudi 07 février 2019, aux environs de 16 heures sans avoir un lien avec les autres cas suspects de Kissidougou et Mamou.

Selon une source sanitaire, la dame est tombée malade dans son village natal et qu’elle présentait quelques signes semblables aux symptômes de la fièvre lassa. C’est ainsi que les agents de l’équipe de surveillance de cette localité ont alerté les autorités sanitaires de Mamou qui, à leur tour, ont transmis la nouvelle à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) qui est allée chercher la malade pour analyse du sang.

Avant l’arrivée des résultats de l’analyse, la patiente avait rendu l’âme et personne n’a confirmé ou infirmé qu’elle est morte de Lassa.

À rappeler que la fièvre Lassa a fait déjà en Guinée un mort. Il s’agit d’un homme de 35 ans en provenance de Kissidougou et qui est décédé le 29 janvier à Mamou et 82 contacts sont suivis, notamment 32 contacts à Kissidougou et 51 à Mamou. Une annonce faite par Dr. Sakoba Kéita, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire.

Dans la même catégorie