APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Mamou/agriculture: La culture du gingembre en plein essor à Porédaka


  12 Octobre      16        Economie (10053),

   

Mamou, 12 oct. (AGP)- Connu pour ses qualités médicales, le gingembre intéresse de plus en plus les cultivateurs de la commune rurale de Porédaka, située à 55 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Mamou. Un groupement de 10 personnes dont trois (3) femmes, entretient depuis deux (2) ans, un champ de gingembre de plus d’un (1) hectare dans cette localité connue jusque-là comme productrice du riz et de fonio.

Selon le président du groupement Ballal Diama de Porédaka, Mamadou ciré Diallo, l’objectif est de développer cette culture dont les qualités sont reconnues par la médecine moderne.

« Nous évoluons à Poredaka dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage depuis 3 ans. En ce moment nous avons un champ de gingembre qui date de 2 ans. Nous voulons évoluer plus que ça mais les moyens matériels et financiers nous manquent pour atteindre nos objectifs. Notre champ s’étend à 1,2 hectares dans le district de Porédaka centre», a-t-il dit.

Il a sollicité de l’aide pour avoir des grillages, un motoculteur, une motopompe, des houes, des coups-coups, des bottes et des gants.

Dans la même catégorie