GNA Vodafone Ghana plants over 150 trees to mark Sickle Cell Day GNA EuroPrima Industries Limited supports Ayawaso West Municipal Assembly AIP Trente-quatre nouveaux cas de COVID-19 enregistrés le 18 juin 2021 AIP Amédé Kouakou appelle les entreprises au respect des dates de livraison de l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké AIP Le PDCI remet au président Bédié son plan stratégique de modernisation couplé au plan d’action GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE

Mamou/décentralisation : Remise de 25 motos pour les agents de développement local  (ADL) de la région


  16 Novembre      35        Société (33263),

   

Mamou, 16 nov. (AGP)- C’est le gouvernorat de Mamou qui a servi de cadre à cette cérémonie de remise des 25 motos pour les agents de développement local des préfectures de Pita, Dalaba et Mamou.

Dans son intervention, le gouverneur de la région de Mamou, Amadou Oury Diallo, a dit que ces motos viennent directement de la décision du président de la République le professeur Alpha Condé, de doter des ADL (Agent de développement local) des possibilités de mener à bien leur travail sur le terrain.

« Ça fait partie des 15% que le président a octroyés aux collectivités pour le développement. C’est la première fois que ça se passe en Guinée et en Afrique », a expliqué le gouverneur de la région administrative de Mamou.

Le chef service régional de l’ANAFIC (Agence nationale de financement des collectivités) de Mamou, Elhadj Bah Thierno Sadou a précisé que « la région de Mamou compte 36 animateurs. Sur les 36, il y a  11 qui avaient des motos. L’arrivée de ces nouvelles motos va permettre de doter les 25 autres agents dont trois (3) femmes ».

A noter que c’est la première fois que des collectivités locales ont eu l’occasion d’avoir des montants supérieurs à un (1) milliard fg pour leur développement.

Dans la même catégorie