INFORPRESS Ilha do Maio vai ter um núcleo local de luta contra cancro – presidente da ACLCC INFORPRESS Carlos Veiga anuncia candidatura “independente e de cidadania” à Presidência da República INFORPRESS Governo e Correios de Cabo Verde instituem selo Cabo Verde no Mundial INFORPRESS Governo vai dotar regiões militares de meios de emergência médica – primeiro-ministro INFORPRESS Fogo: Projecto Terra de Valor promove mesa de diálogo sobre desenvolvimento rural da ilha NAN Ex-President Jonathan enlists colleagues to mitigate electoral crises in West Africa NAN Nigeria loses $10bn to illicit financial flows – ICPC GNA Desist spreading fear and panic on COVID-19 vaccines GNA Fodome Helu gets Police Post GNA Aggrieved WR Garages Association members petition Regional Minister-designate

Mamou/justice : Condamnation de six jeunes pour viol, pédophilie et vol à mains armées


  9 Février      11        Société (29478),

   

Mamou, 08 fév (AGP)- Les audiences criminelles ont repris mercredi 03 février 2021 au tribunal de première instance de Mamou. Six (6) dossiers étaient à l’ordre du jour. Les accusés étaient poursuivis pour viol, viol et pédophilie et vol à mains armées, faits prévus et punis par les articles 267,268, 850, 373 et 381 du code pénal.
Il s’agit de: Mohamed Diaby, mis sous mandat de dépôt le 29/07/2020 pour viol; Mamadou Diallo, mis sous mandat de dépôt le 14/04/2020, Mouctar Barry (en fuite), Oumou Hawa Keita (en fuite) et Laouratou (en fuite) pour vol à mains armées. Mamadou Adama Bah, mis sous mandat de dépôt le 25/09/2020, pour viol. Mamadou Diallo mis sous mandat de dépôt le 29/09/2020, pour viol et Boubacar Diallo mis sous mandat de dépôt pour viol et pédophilie.
Après réquisitions et plaidoiries, le tribunal a condamné Boubacar Diallo à 7 ans de réclusion criminelle pour viol et pédophilie.
Mohamed Diaby a été quand-à lui reconnu coupable de viol et a écopé de 5 ans de réclusion criminelle et deux (2) millions de francs guinéens d’amende.
Le tribunal a déclaré aussi Mouctar Barry, Oumou Hawa Keita et Laouratou, tous en fuite, coupables de vol à mains armées et condamne chacun à 20 ans de réclusion criminelle. Un mandat d’arrêt a été lancé contre eux.
Pour sa part, Mamadou Diallo a été déclaré coupable de viol et de répression. Il a écopé de 5 ans de réclusion criminelle.

Mamadou Adama Bah poursuivi pour viol a été renvoyé à des fins de poursuite pour crime non imputable et met les frais à la charge du trésor public.
Amadou Mouctar Sidibé, également poursuivi pour viol a été situé sur son sort.
Le tribunal le renvoie à des fins de poursuite pour crime non imputable et met les frais à la charge du trésor public.
Les condamnés ont chacun 15 jours pour exercer les voies de recours.

Dans la même catégorie