APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

Mamou/politique : Le candidat de l’UFDG déplore les violences survenues à Kankan


  13 Octobre      11        Politique (12347),

   

Mamou, 13 oct. (AGP)- En marge d’une conférence de presse tenue à Mamou, le candidat de l’UFDG, El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo est revenu sur sa tournée en Guinée forestière. Cellou Dalein Diallo a pointé un doigt accusateur au président Alpha Condé et son parti le RPG/Arc-en-ciel qui auraient empêché sa tournée en Haute Guinée.

 

« Nous avons commencé bien entendu par la sous-préfecture de Marella, avant de venir à Faranah. Aller à kissidougou, à Guekedou, Macenta, N’zerekoré, Lola, Diecké avant de revenir à kissidougou. En ce qui me concerne, j’ai noté des grandioses mobilisations, un accueil chaleureux dans toutes les villes et villages traversés. J’ai senti un enthousiasme.

 

J’ai senti une confiance au candidat que je suis. Donc je me suis réjoui vraiment de constater que dans ces localités-là, le soutien à ma candidature était réel et très fort. Je n’ai pas manqué et je vais féliciter nos compatriotes mobilisés qui parfois venaient nous accueillir à 10 kilomètres. Cela a suscité à moi une confiance dans l’avenir. Je suis convaincu que le 18 octobre, ces hommes et femmes, ces jeunes et vieux vont se mobiliser pour voter pour moi», a précisé le président de l’UFDG.

 

Poursuivant, Cellou Dalein Diallo est revenu sur les incidents survenus à Tokounou, sur la route Kissidougou-Kankan.

 

« Nous avons ensemble vécu le blocage. Lorsque nous avons pris le chemin de Kankan, nous avons trouvé ensemble ces jeunes avec les troncs d’arbres avec ce véhicule qui nous ont barrés la route. Ce que vous ne savez pas, ce que j’ai rencontré le secrétaire général de la section du RPG/ Arc-en-ciel de la localité et avec lequel, j’ai échangé pour obtenir un gain de cause et que le barrage soit levé pour que nous puissions continuer notre chemin.

 

Il m’a dit que ces jeunes. Il ne les contrôles pas. Qu’ils sont venus de Kankan, pour mandat, la mission et les moyens de bloquer notre cortège. J’ai dû prendre une décision difficile. Celle de rebrousser chemin parce que je ne voulais pas d’affrontements à cet endroit. Je ne voulais pas de confrontation. Et comme vous avez noté les jeunes étaient excités. Ils devenaient de plus en plus nombreux.

 

C’est ne pas la peur. Lorsque mes hommes et moi sommes arrivés, on pouvait forcer le barrage et passer mais je savais que c’est sur toute la route. J’avais l’information que des barrages étaient érigés pour m’empêcher d’arriver dans la cité hospitalière de Kankan. J’étais pressé d’aller voir ces jeunes qui sont constitués en mouvements pour soutenir ma candidature », a fait savoir Cellou Dalein Diallo.

 

Il a annoncé la tenue d’un meeting mardi, 13 octobre à Mamou avant de poursuivre sa campagne en Basse Guinée notamment dans les préfectures de Kindia et Boké.

Dans la même catégorie