ANP Cinq nouveaux Ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au Ministre des Affaires Etrangères ANP Niger : Ouverture de la 2ème Session Ordinaire au titre de l’année 2020 du Parlement nigérien ANP Niger : Prestation de serment des membres du Conseil National de Régulation de l’ARSN INFOPRESS Turismo de Cruzeiro: Enapor previu crescimento de 14% de escalas – covid-19 vai obrigar a “redução significativa” INFOPRESS Andebol/Mundial’2021: Paulo Moreno, capitão do Benfica, convocado para a selecção de Cabo Verde INFOPRESS Covid-19: Preço do teste PCR para viagens internacionais fixado em 11 mil escudos GNA Obetsebi Lamptey roundabout closed to traffic GNA Total of 5,200 basic and 79 SHS to be disinfected in Northern Region GNA Association of Lotto Marketing Companies, NLA and KGL partner for Welfare fund INFOPRESS Covid-19: Cabo Verde regista mais um óbito e 67 novos casos positivos

Manifestations en Côte d’Ivoire : 5 morts, 104 blessés et 68 interpellations (officiel)


  14 Août      10        Politique (11362),

   

Abidjan – Cinq personnes ont été tuées, 104 blessées et 68 autres interpellées suite aux manifestations organisées en Côte d’Ivoire après l’appel lancé par des partis de l’opposition contre la nouvelle candidature du chef de l’Etat Alassane Ouattara pour la présidentielle d’octobre prochain, apprend-on vendredi de source officielle.

« Ces manifestations ont engendré de nombreux dérapages. Ainsi, du lundi 10 août à ce jour (vendredi, ndlr), le bilan fait état de dégâts humains et matériels importants », indique un communiqué du ministère ivoirien de la sécurité et de la protection civile.

Ainsi, peut-on lire, au plan humain, le bilan fait état de 5 morts et de 104 blessés. « Au titre des pertes en vies humaines on dénombre 03 morts à Daoukro, un mort à Gagnoa et un autre à Bonoua ».

Quant aux blessés, « on enregistre 104 blessés au total dont 10 policiers, deux gendarmes et 92 civils », ajoute la même source.

Au plan matériel, le ministère note la « destruction de plusieurs bâtiments à usage commercial, administratif et d’habitation, notamment le Commissariat de Police de Bonoua et les sièges de partis politiques à Daoukro ».

Pour ce qui est des interpellations, les forces de l’ordre ont interpellé 68 manifestants pour troubles à l’ordre public, incitation à la révolte, violence sur les forces de l’ordre et destruction de biens d’autrui.

Des mouvements et coalitions de l’opposition ivoirienne, menés notamment par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien chef de l’Etat Henri Konan Bédié, avaient lancé un appel à manifester contre la candidature du président Ouattara. Les autorités avaient interdit ces manifestations.

Dans un discours télévisé le 06 août dernier à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président Ouattara a annoncé sa candidature à la présidentielle du 31 octobre prochain.

Le chef de l’Etat avait expliqué avoir reconsidéré sa décision de ne pas se présenter suite à l’appel pressant de ses compatriotes après le brusque décès de son dauphin désigné, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le 08 juillet dernier.

Dans la même catégorie