AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des élèves de M’Bahiakro s’engagent pour l’amélioration de leurs résultats APS VERS L’ÉRECTION D’UN CENTRE DE CARRIÈRES PILOTE À DIAMNIADIO APS L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES DIPLÔMÉS, UN SUJET PRIMORDIAL POUR L’AUF (RECTEUR) APS LE DG DE LA FONCTION PUBLIQUE SALUE LE TRAVAIL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES GNA COVID-19: Five more deaths, active cases now 3,613 MAP Gabon : 89 candidats pour les sénatoriales, prévues les 30 janvier et 6 février APS LE CHAN 2020 REFLÈTE UNE BONNE PRÉPARATION ATHLÉTIQUE DES ÉQUIPES, SELON UN TECHNICIEN APS L’OM DÉDIE UNE SEMAINE À SES SUPPORTEURS EN AFRIQUE APS LE LYCÉE MAME CHEIKH MBAYE DE TAMBACOUNDA RÉNOVÉ ET ÉQUIPÉ PAR LA FONDATION SONATEL APS UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR LA RÉALISATION DE L’ÉTUDE SUR LA STRATÉGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DE LA PLATEFORME PORTUAIRE

Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria


  29 Novembre      19        Société (27727),

   

Maradi, 29 Nov (ANP)-Le Président de la République Issoufou Mahamadou a procédé, ce dimanche 29 novembre 2020 à Tessaoua dans la région de Maradi (capitale économique du pays), au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria.

Entièrement financé par le budget de l’Etat, cette route longue de 122 km et de 7m de largeur est le prolongement de la route Tchadoua-Mayahi.

Dans son discours lors du lancement des travaux, le Chef de l’Etat, s’est dit ‘’heureux d’être dans la région de Maradi, en particulier à Tessaoua’’, et a remercié les populations de la dite région pour l’accueil exceptionnellement chaleureux qui lui a été réservé.

‘’Après le tronçon de route Maradi-Madarounfa, aujourd’hui, nous sommes à Tessaoua pour lancer un autre projet extrêmement important pour la région de Maradi et pour le Niger de manière générale, parce qu’il s’agit d’un tronçon qui va nous relier à notre grand voisin, le Nigéria’’ a-t-il déclaré.

‘’Le Programme de Renaissance a pris des engagements vis-à-vis des populations nigériennes en général et de la région de Maradi en particulier, les promesses concernent tous les secteurs de la vie quotidienne des nigériens : l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, l’initiative ‘’3N’’, les infrastructures notamment, celles routières’’ a rappelé le Président de la République.

Le Président Issoufou s’est réjoui d’honorer à nouveau les promesses qu’il a faites dans les différents secteurs et en particulier dans le secteur des infrastructures.

Pendant ces 10 dernières années, a-t-il poursuivi, ‘’nous avons réalisé un taux d’investissement très élevé en particulier dans le secteur des infrastructures et cela a permis de contribuer à un taux de croissance de notre économie de 6% en moyenne chaque année’’.

‘’Par rapport aux perspectives le Niger tiendra bien un tel taux de croissance de 6% et peut-être même créera les conditions pour le dépasser’’ a-t-il ajouté.

Le Chef de l’Etat a par ailleurs attiré l’attention des nigériens sur le développement de l’économie du pays car, a-t-il dit, ‘’si nous devons continuer à développer notre économie au rythme de 6% chaque année, on mettra 40 ans pour devenir un pays émergent’’.

De ce fait, ‘’l’émergence, selon le Président de la République, veut dire qu’il nous faut un PIB (Produit Inter Brut) par habitant de 4.000 dollars, c’est-à-dire, dix fois plus que notre PIB par habitat actuel’’.

‘’Et pour faire dix fois plus, au rythme de 6% compte tenu du taux de croissance de la population, qui est de 4%, il nous faut 40 ans pour être un pays émergent’’ a-t-il ajouté.

‘’Si nous arrivons à faire un taux de croissance de 8%, il nous faudra 30 ans pour être un pays émergent, on peut encore réduire l’échéance pour l’émergence du Niger, si nous arrivons à faire un taux de croissance au-delà de 10%, à 12%, il nous faudra 20ans de manière continue pour devenir un pays émergent’’ a expliqué le Président de la République.

Le Président Issoufou a ainsi, attiré l’attention des nigériens sur les défis qui les attendent, d’où également, un appel à l’endroit de ces derniers pour qu’ils s’unissent, qu’ils soient soudés comme un seul homme tout en créant les conditions de la stabilité et en mettant en place des institutions démocratiques fortes qui permettent dans la durée d’asseoir un taux de croissance assez élevé, afin de réaliser l’émergence du pays dans les délais les plus brefs.

‘’Les promesses que j’ai faites dans le cadre de la Renaissance pour la plupart sont tenues dans l’ensemble du pays et en particulier dans la région de Maradi’’ a conclu le Chef de l’Etat.

Le Maire du Département de Tessaoua, le Gouverneur de la région de Maradi et le Ministre de l’Equipement ont, auparavant pris la parole pour souhaiter la bienvenue à l’ensemble des invités et pour s’appesantir sur l’impact de ces routes sur le développement économique et social de la région.

Notons qu’en plus de ces travaux, d’autres axes connexes tels que les clôtures des écoles, des CSI, des forages, des pistes rurales, classes seront réalisés en faveur des populations de la zone du projet.

Dans la même catégorie