NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Marcel de Souza échange avec des envoyés de l’UA et de la Banque mondiale


Abidjan,  26 nov (AIP) – Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, s’est entretenu avec l’envoyée spéciale de l’Union africaine sur les questions Genre, Paix et Sécurité, Mme Bineta Diop.

La contribution des femmes dans le maintien de la paix et de la sécurité, la protection de celles-ci des actes de violence en Afrique de l’Ouest, et l’autonomisation économique des femmes étaient au centre des discussions entre les deux personnalités, vendredi à Abuja, au siège de la Commission de la CEDEAO.

Par ailleurs, le directeur des Opérations pour le Nigeria et coordinateur du Programme d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque mondiale, Rachid Benmessaoud, était également au cabinet du président de la Commission de la CEDEAO, le même jour.

Celui-ci est venu informer Marcel de Souza de l’élaboration prochaine de la stratégie régionale de la Banque mondiale 2018-2020 pour l’Afrique, rapporte un communiqué de presse de l’organisation régionale transmis samedi à l’AIP.

Marcel de Souza a souhaité que cette stratégie prenne en compte les aspirations actuelles de la CEDEAO, en particulier le manque d’infrastructures ferroviaire, portuaire, énergétique, routière, sanitaire, etc.

cmas

Dans la même catégorie