MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Marcel de Souza échange avec des envoyés de l’UA et de la Banque mondiale


Abidjan,  26 nov (AIP) – Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, s’est entretenu avec l’envoyée spéciale de l’Union africaine sur les questions Genre, Paix et Sécurité, Mme Bineta Diop.

La contribution des femmes dans le maintien de la paix et de la sécurité, la protection de celles-ci des actes de violence en Afrique de l’Ouest, et l’autonomisation économique des femmes étaient au centre des discussions entre les deux personnalités, vendredi à Abuja, au siège de la Commission de la CEDEAO.

Par ailleurs, le directeur des Opérations pour le Nigeria et coordinateur du Programme d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque mondiale, Rachid Benmessaoud, était également au cabinet du président de la Commission de la CEDEAO, le même jour.

Celui-ci est venu informer Marcel de Souza de l’élaboration prochaine de la stratégie régionale de la Banque mondiale 2018-2020 pour l’Afrique, rapporte un communiqué de presse de l’organisation régionale transmis samedi à l’AIP.

Marcel de Souza a souhaité que cette stratégie prenne en compte les aspirations actuelles de la CEDEAO, en particulier le manque d’infrastructures ferroviaire, portuaire, énergétique, routière, sanitaire, etc.

cmas

Dans la même catégorie