MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

Marchés publics : la transparence globalement respectée (rapport ARMP)


  1 Décembre      10        Economie (17156),

   

Dakar, 1er déc (APS) – La passation des marchés au Sénégal s’est globalement déroulée dans le respect des règles de la transparence entre 2020 et 2021, assure l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) dans un nouveau rapport.

‘’On peut dire que la transparence est globalement respectée dans la passation des marchés publics puisque, pour l’essentiel, ils sont passés par appels d’offre, qui est le mécanisme par défaut de passation des marchés’’, a déclaré le directeur général de l’ARMP, Saër Niang, lors de la présentation, mercredi, du rapport (2020 -2O21) de l’ARMP.

Le document note une baisse significative des recours reçus par l’ARMP, précisant que cette baisse s’explique ‘’par la transparence dans la passation des marchés’’. ‘’Plus 400 recours étaient reçus au niveau de l’ARMP dans les années précédentes, mais ce chiffre a baissé de moitié, car on est maintenant autour de 150 à 200 recours entre 2020 et 2021’’, relève le rapport.

Il rappelle que plus de 30.000 marchés sont passés au Sénégal par an, pour montant de 2.500 à 2.600 milliards de francs CFA, dont 67% sont financés par le budget national.

‘’Sur le budget national, seuls les entreprises nationales ou communautaires peuvent soumissionner, sauf si l’envergure de la prestation est importante et que les entreprises nationales n’en ont pas l’expertise ou bien que l’envergue est telle que la concurrence peut poser problème. Dans ce cas, le marché peut être ouvert à l’international’’ a-t-il- souligné.

Le rapport signale qu’entre 2020 et 2021, 67% des marchés ont été remportés par des entreprises nationales.

Parmi les entreprises étrangères intervenant au Sénégal, celles de la Chine ont le plus remporté de marchés remportés durant cette période. ‘’18% des marchés en moyenne ont été remportés par des entreprises chinoises. Les entreprises françaises et turques viennent en deuxième position avec 4%’’, précise Saër Niang.

Toutefois, le rapport indique que des disfonctionnements et des non conformités subsistent encore dans la passation des marchés.

Les six cabinets sélectionnés ont effectué une mission d’audit de 120 autorités contractantes en 2020 et 117 en 2021.

Les audits ont mis en évidence une recrudescence du non-respect du délai règlementaire entre l’ouverture des offres et l’attribution des marchés et des cas de dépassement budgétaire sans disponibilité dans le dossier des attestations de crédit, etc.

Le directeur de l’ARMP invite les autorités contractantes à faire plus d’efforts dans le respect des dispositions du Code des marchés publics.

Il encourage également les acteurs du secteur privé national à s’orienter vers des groupements pour mieux conforter le secteur privé national et pouvoir gagner un nombre plus important de marchés.

L’ARMP a décerné un satisfecit à l’Agence de développement municipal (ADM) et l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE), ‘’qui se sont respectivement bien illustrées en 2020 et 2021’’.

Dans la même catégorie