Inforpress Praia: Adolescente desaparecido e familiares acusam autoridades de falta de colaboração na busca GNA Ronidany set to create biggest residential hub in Ghana GNA MTN launches 2021 MoMo Month, calls for utilisation of payment platforms GNA Collins Dauda, four others granted bail in $200 Saglemi Housing Project Scandal GNA Court remands man over robbery ABP Société / Des agriculteurs de Banikoara sommés de respecter les couloirs de passage des animaux du corridor Banikoara-Kandi ABP Religion / Le nonce apostolique visite les handicapés du centre diocésain Béthesda de Lokossa ABP Gouvernance / Renforcement des capacités des agents des collectivités locales de Malanville sur la déontologie administrative ABP Coopération / La Chine offre un important lot de matériels et d’équipements de bureau à l’Assemblée nationale du Bénin ABP Social / Les promoteurs des centres d’accueil sensibilisés sur l’importance de l’ordonnance de placement et de retrait de l’enfant en milieu institutionnel

MATAM LISTE LES BESOINS NÉCESSAIRES À UNE RÉUSSITE DE LA RENTRÉE SCOLAIRE


  22 Octobre      34        Education (5423),

   

Matam, 22 oct (APS) – Les préparatifs de la prochaine rentrée scolaire étaient au cœur des préoccupations des acteurs et autorités administratives réunis ce jeudi en comité régional de développement ayant débouché sur l’expression de besoins nécessaires à une réussite de la reprise des enseignements apprentissages à partir du 12 novembre, a constaté l’APS.

A l’image de la quasi-totalité des localités du Sénégal, la rentrée scolaire va se dérouler à Matam dans un contexte d’épidémie du nouveau coronavirus et des effets d’un hivernage pluvieux, a d’emblée laissé entendre Cheikh Ahmadou Ndoye, l’adjoint du gouverneur de la région chargé des affaires administratives.

’’Nous sommes dans un contexte particulier lié à la riposte à la pandémie de covid-19 qui exige de veiller à ce que la maladie ne se propage pas en milieu scolaire’’, a-t-il notamment confié plus tard à des journalistes.

Il a indiqué que le nombre d’élèves concernés avait déjà été identifié et les besoins en table-banc exprimés pour éviter les rassemblements. ‘’Puisqu’il faudrait au maximum deux élèves par table–banc, nous avons évalué les besoins à 6.727 tables –bancs au niveau régional’’, a souligné l’autorité administrative.

L’adjoint du gouverneur a également évalué à 400.000 le nombre de masques nécessaires en tenant compte de l’expérience acquise de la reprise des cours après plusieurs semaines de suspension, de la tenue des examens de fin d’année.

Il a dans ce cadre annoncé la reconduction des comités de veille et d’alerte en place dans les établissements scolaires à la faveur des résultats importants qu’ils ont obtenus dans la prévention contre le nouveau coronavirus.

’’Ils ont fait un bon travail parce qu’aucun cas de Covid-19 n’a été signalé dans les écoles du fait en partie de leurs actions’’, a salué M. Ndoye.

‘’L’autre contexte de cette rentrée scolaire est marqué par un hivernage pluvieux qui a causé beaucoup d’inondations dans des écoles. Sur ce point précis, les dispositions ont été prises dans le cadre du plan d’organisation des secours ORSEC dans la mesure où toutes les eaux ont été évacuées de toutes les écoles de la région’’, a-t-il fait valoir.

Il a néanmoins pointé des difficultés relatives à l’état de délabrement des toitures de certains établissements solaires, appelant au passage la communauté et les collectivités territoriales et les partenaires à s’engager pour l’amélioration de la situation.

L’adjoint du chef de l’exécutif régional s’est par ailleurs félicité de l’assiduité dont le personnel enseignant fait montre à chaque rentrée scolaire à Matam non sans évoquer un départ massif constaté à la fin de l’année scolaire 2020.

’’Il y a eu 413 départs contre 29 arrivés seulement, donc un gap à combler pour éviter un déficit. Nous comptons sur le niveau central pour l’affectation d’autres enseignants’’, a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie