GNA NPP Parliamentary Candidate for Bibiani seeks God’s Protection GNA Unemployed grabbed over auto theft GNA Lucky Ayisah wins 2020 Gold Fields PGA Championship APS DES INGÉNIEURS CHINOIS SERONT LÀ AU MOIS DE DÉCEMBRE POUR LA RÉHABILITATION DU STADE, SELON MATAR BA APS A NIAMEY, L’OCI ADOPTE UNE RÉSOLUTION CONTRE LE TERRORISME AIP Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: les parents appelés à entourer leurs enfants d’amour AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 270 jeunes de Bédiala bénéficieront de financements d’ici fin 2020 (Ministre de la promotion de la jeunesse) AIP Côte d’Ivoire –AIP / Réhabilitation prochaine du barrage Tialoni (Boundiali) APS L’ANPS OFFRE DES KITS SANITAIRES AUX JOURNALISTES SPORTIFS DE THIÈS APS UN PROGRAMME NATIONAL DE RENOUVELLEMENT DU PARC PIROGUIER LANCÉ À MBOUR

MATAM LISTE LES BESOINS NÉCESSAIRES À UNE RÉUSSITE DE LA RENTRÉE SCOLAIRE


  22 Octobre      18        Education (3869),

   

Matam, 22 oct (APS) – Les préparatifs de la prochaine rentrée scolaire étaient au cœur des préoccupations des acteurs et autorités administratives réunis ce jeudi en comité régional de développement ayant débouché sur l’expression de besoins nécessaires à une réussite de la reprise des enseignements apprentissages à partir du 12 novembre, a constaté l’APS.

A l’image de la quasi-totalité des localités du Sénégal, la rentrée scolaire va se dérouler à Matam dans un contexte d’épidémie du nouveau coronavirus et des effets d’un hivernage pluvieux, a d’emblée laissé entendre Cheikh Ahmadou Ndoye, l’adjoint du gouverneur de la région chargé des affaires administratives.

’’Nous sommes dans un contexte particulier lié à la riposte à la pandémie de covid-19 qui exige de veiller à ce que la maladie ne se propage pas en milieu scolaire’’, a-t-il notamment confié plus tard à des journalistes.

Il a indiqué que le nombre d’élèves concernés avait déjà été identifié et les besoins en table-banc exprimés pour éviter les rassemblements. ‘’Puisqu’il faudrait au maximum deux élèves par table–banc, nous avons évalué les besoins à 6.727 tables –bancs au niveau régional’’, a souligné l’autorité administrative.

L’adjoint du gouverneur a également évalué à 400.000 le nombre de masques nécessaires en tenant compte de l’expérience acquise de la reprise des cours après plusieurs semaines de suspension, de la tenue des examens de fin d’année.

Il a dans ce cadre annoncé la reconduction des comités de veille et d’alerte en place dans les établissements scolaires à la faveur des résultats importants qu’ils ont obtenus dans la prévention contre le nouveau coronavirus.

’’Ils ont fait un bon travail parce qu’aucun cas de Covid-19 n’a été signalé dans les écoles du fait en partie de leurs actions’’, a salué M. Ndoye.

‘’L’autre contexte de cette rentrée scolaire est marqué par un hivernage pluvieux qui a causé beaucoup d’inondations dans des écoles. Sur ce point précis, les dispositions ont été prises dans le cadre du plan d’organisation des secours ORSEC dans la mesure où toutes les eaux ont été évacuées de toutes les écoles de la région’’, a-t-il fait valoir.

Il a néanmoins pointé des difficultés relatives à l’état de délabrement des toitures de certains établissements solaires, appelant au passage la communauté et les collectivités territoriales et les partenaires à s’engager pour l’amélioration de la situation.

L’adjoint du chef de l’exécutif régional s’est par ailleurs félicité de l’assiduité dont le personnel enseignant fait montre à chaque rentrée scolaire à Matam non sans évoquer un départ massif constaté à la fin de l’année scolaire 2020.

’’Il y a eu 413 départs contre 29 arrivés seulement, donc un gap à combler pour éviter un déficit. Nous comptons sur le niveau central pour l’affectation d’autres enseignants’’, a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie