APS IBRAHIMA NIANE CONSTRUIT SON ASCENSION APS SAINT-LOUIS : LA PLACE FAIDHERBE REBAPTISÉE ‘’BAYA-NDAR’’ GNA Government will ensure employment security for communication sector workers APS TRANSFERT D’ALFRED GOMIS : DIJON ET RENNES S’ACCORDENT APS LA FPU INVITE À UN RETOUR AUX VALEURS DE LA FAMILLE AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara)

Matoto-Société : 18 ex-migrants mineurs dotés de kits socioprofessionnels


  10 Août      11        Divers (867),

   

Conakry, 10 Août (AGP)- Dix-huit (18) enfants migrants retournés et ceux en situation de mobilité interne de la commune de Matoto ont bénéficié samedi 08 Août des kits socioprofessionnels.

La remise a eu lieu dans l’enceinte de la mairie de Matoto, en présence de la Directrice communale de l’Action Sociale et des personnes vulnérables.

 

C’est un geste de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance) et de la Grande Bretagne à travers l’inspection régionale de l’Action Sociale et des personnes vulnérables de la ville de Conakry. Ces kits ont été répartis en deux catégories selon le métier des 18 bénéficiaires (la couture et la mécanique).

 

Pour le premier groupe, dix (10) enfants désireux de bâtir leur avenir dans la couture ont reçu des kits individuels composés de dix (10) machines à coudre, dix (10) ciseaux, dix (10) Fers à repasser et dix (10) Centimètres (cm). Le second lot est composé de huit (08) caisses à outils, huit (08) chaussures de sécurité, huit (08) casques, huit (08) tenues de travail et de huit (08) Gants, destinés à huit (8) enfants ciblés par les organisateurs dans le domaine de la mécanique.

 

L’inspectrice régionale de l’Action Sociale et des personnes vulnérables, Mabinty CAMARA et son homologue de la commune de Matoto Bountouraby Bangoura ont promis d’accompagner les bénéficiaires pour la réussite de leur projet.

 

Le chef de la section chargée de la protection des enfants à l’Inspection Régionale de l’Action Sociale et des personnes vulnérables de la ville de Conakry, Mayo Doré, a dit que la prise en charge des enfants vulnérables ne fait que commencer à Conakry en vue de minimiser le taux de violation des droits des enfants, de réduire le nombre d’incarcérations d’enfants et de lutter contre la migration clandestine des mineurs dans la zone spéciale de Conakry.

Dans la même catégorie