APS LA NASA A OBSERVÉ UNE OCCULTATION STELLAIRE DEPUIS LE CENTRE DU SÉNÉGAL APS CENTRALE DE 300 MW : LA SIGNATURE DU CONTRAT DE CONSTRUCTION PRÉVUE SAMEDI MAP CEDEAO : vers la levée totale des sanctions imposées au Mali MAP L’ONU évolue dans un monde où l’humanité fait face à une érosion inquiétante du multilatéralisme (M. Loulichki) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Président Ouattara pose lundi la première pierre des travaux du deuxième terminal à conteneurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un plan d’aménagement de la forêt classée de Goin-Débé en cours d’élaboration AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 31 nouveaux cas de Covid-19 et 29 guéris APS LANCEMENT D’UNE CELLULE D’ÉTUDES ET DE RÉFLEXION AU SERVICE DE MÉDINA BAYE AGP Gabon/Koulamoutou: La SBL en soutien aux agriculteurs locaux AGP Gabon: Le bilan et les performances de la Comilog et Setrag présentés à Ali Bongo Ondimba

Matoto-Société : Rencontre avec les 38 chefs de quartiers de la commune


  16 Juillet      4        Société (23238),

   

Matoto, 16 juil. (AGP)- Pour contrecarrer la manifestation de rue annoncée par Le FNDC le 20 juillet 2020 à Conakry et à l’intérieur du pays, le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Tos Camara a conféré avec les 38 chefs de quartiers mercredi, 15 juillet 2020.

L’objectif de la rencontre a été de sensibiliser les élus locaux sur les dispositions à prendre en vue de maintenir le calme et la quiétude. Il est surtout question de permettre aux populations de Matoto à vaquer librement à leurs affaires.

« Nous avons appris que le FNDC projette une manifestation le 20 juillet. C’est pourquoi nous avons fait appel à vous les chefs de Quartier pour vous donner des instructions afin que les citoyens soient suffisamment sensibilisés.

Matoto a été toujours une commune de paix et de quiétude. Pour pérenniser cela il faut anticiper. Parce que cette fois ci nous n’avons non seulement pas reçu de courrier relatif à cette manifestation et nous vivons une période de pandémie de la covid19 qui concerne tout le monde. C’est pourquoi aucune manifestation de rue ne peut être autorisée en ce moment », a indiqué le maire.

Pour Mamadouba Tos Camara « quiconque sera interpellé dans cette manifestation par les services de sécurité sera déféré devant les juridictions compétentes » a-t-il conclu.

Dans la même catégorie