MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Matoto/société : Carte d’identité biométrique et informatisation du système de l’Etat civil


  10 Septembre      5        Société (23190),

   

Matoto, 10 sept (AGP)- Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Albert Damantang Camara, a lancé mercredi 9 septembre 2020 à la mairie de Matoto, la carte d’identité nationale biométrique et l’informatisation du système d’État civil en Guinée.

C’était en présence du ministre de l’administration du territoire et de la Décentralisation, Gl Bourema Condé, du ministre de la Justice, de la directrice de cabinet de la primature et les maires de 5 communes de Conakry.

Dans son discours de bienvenue, le maire de Matoto, Mamadouba Tos Camara s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour le lancement de ce projet si important qui est la modernisation du système de l’État civil et la carte d’identité biométrique. Pour le maire de Matoto la réalisation d’un tel projet contribue à l’épanouissement de la jeunesse et fonder l’espoir de mieux encadrer cette couche juvénile.

Le Ministre de l’administration du territoire Gl. Bourema Condé a souligné que ce projet vient mettre fin aux suspicions et rejet dont étaient victimes les citoyens guinéens à cause de leurs documents.

« Jusque-là avouons-le en tant que guinéen, ces documents laissaient à désirer car le faut y était dominant et nous recevons aussi bien au département de la sécurité que celui de l’administration du territoire et quotidiennement des lots importants venant des différentes ambassades accréditées en Guinée des demandes d’authentification d’État civil comme pour vous dire hors de la Guinée, nos documents attiraient non seulement la suspicion et plus souvent le rejet.

Alors ceci est définitivement enterré en Guinée. Désormais à partir de cette date, tous les commissariats centraux de la Guinée, tous les bureaux d’État civil en temps réel fournissent les renseignements authentiques .car quand l’État civil va, tout le développement Marche », a-t-il précisé.

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile Albert Damantan Camara a souligné qu’il s’agit d’une carte nationale d’identité biométrique multifonctionnelle munie d’une puce biométrique sécurisée qui comporte les emprunts digitaux et les données biométriques du propriétaire.

La délivrance des nouvelles cartes biométriques débute jeudi 10 septembre 2020 dans les 5 communes de Conakry et coûte 100.000GNF l’unité.

Le directeur des opérations a indiqué que es nouvelles cartes ne seront délivrées qu’aux citoyens disposant des documents biométriques de l’État civil.

Il a tout de même informé que les anciennes cartes non biométriques restent encore valables jusqu’à leur date d’expiration.

Dans la même catégorie