APS JOJ DAKAR 2022 : IBRAHIMA WADE NOMMÉ COORDONNATEUR DU COMITÉ D’ORGANISATION APS CHEIKH AHMETH TIDIANE BÂ , NOUVEAU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS APS ABDOUL LATIF COULIBALY, NOUVEAU PORTE-PAROLE DE LA PRÉSIDENCE AGP Boké/ 1.540 panneaux solaires offerts à 51 villages de la préfecture AGP Lancement du projet ‘’Développer l’Agriculture commerciale en Guinée’’ dans la Région AGP Conakry/Coup de pouce des autorités aux bouchers et vendeurs de bétails AGP Des insuffisances relevées en 2018 au Crédit Rural de Guinée NAN NCC advocates broadband development to drive industrial revolution APS ABDOU KARIM SALL S’ENGAGE POUR LA SAUVEGARDE DU PARC DE NIOKOLO KOBA APS ALIOU CISSÉ DOIT TROUVER « LA BONNE FORMULE’’ POUR LA COHABITATION AU SEIN DE LA TANIÈRE, SELON EL HADJ DIOUF

Mauritanie: le Centre culturel marocain programme une série d’activités en mai


Rabat, 04 mai 2015 (MAP) – Le Centre culturel marocain à Nouakchott a concocté un riche programme pour le mois de mai, comportant des conférences académiques et une exposition d’art plastique.

La première conférence aura lieu le 12 courant autour du thème « Contributions de la femme chinguittie sur la biographie prophétique (assira nabawiya), animée par Zineb Bent Al-Kharchi, enseignante du Hadith à l’Institut supérieur des études et recherches islamiques de Nouakchott.

Les femmes de Chinguitt, l’une des célèbres cités dans l’histoire de l’Islam en Afrique, a occupé une place importante dans les efforts visant à faire connaître la vie du Prophète, à travers des œuvres et une méthodologie bien propre dans cette branche, a expliqué la chercheuse dans une note de présentation de la conférence.

Elles ont également fait de la tradition du Messager le socle de l’éducation et de la formation des jeunes générations, dans le but de les inciter à suivre le chemin tracé par Sidna Mohammed.

La salle de conférences du Centre culturel marocain dans la capitale mauritanienne abritera, le 20 mai, une communication littérature sur « le texte narratif mauritanien et la problématique de la réception », donnée par la romancière Oum Keltoum Ben Maâla.

La conférencière débattra de l’évolution de ce genre littéraire en Mauritanie, son rapport à la poésie et l’impact de cette relation sur la perception du récit romancier, étant donné que l’imaginaire collectif  reste captivé par le texte poétique.

A partir du 19 et 31 du mois courant, le Centre accueillera une exposition du plasticien Mokhtar Ould Sidi Mohammed, dit Mokhis, sous l’intitulé « Quarante ans de dessin ».

L’artiste-peintre raconte comment il a ressenti, au fur et à mesure de l’évolution dans l’âge, le besoin de transposer sur ses tableaux « la conscience de son existence pour rester en phase avec son époque », tout en utilisant les mêmes techniques et matériaux de ses débuts.

Le programme mensuel du Contre culture marocain à Nouakchott comporte également des cours, des ateliers, des concours (Génies en herbe) et la projection de films.

JC—BI.
BZ.

Dans la même catégorie