GNA Majority Leader calls for reforms in parties’ structure to stem monetization GNA Epixode encourages healthy rivalries among musicians GNA Kotoko donates to juvenile footballers involved in accident GNA Kotoko seeks growth through solid administrative structures ANGOP Covid-19: Angola regista 119 novos casos GNA Panpansokroke launches four-year development plan GNA Vice President Bawumia inaugurates Oti Regional House of Chiefs GNA Hospitals in Takoradi record low OPD attendance. GNA Validation workshop on the updated child marriage toolkit opens in Kumasi GNA Low voter turnout blamed on poor publicity

Mauvaise organisation autour de la distribution des relevés de notes au CEG 1 Bohicon


  26 Août      11        Education (3536),

   

Porto-Novo, 26 aout (ABP) – Des grincements de dents et atermoiements ont constitué le quotidien des lauréats à l’examen du Baccalauréat, venus s’entasser mardi toute l’après-midi durant, à l’entrée de la salle où se sont installés les jurys positionnés pour opérer la distribution des relevés de notes, a constaté l’Agence Bénin Presse.

Au CEG 1 de Bohicon, la distribution des relevés de notes s’est poursuivi jusqu’aux environs de 19 h, avec des jurys sans masque, envahis par des lauréats.

Ces nouveaux bacheliers ont vécu des moments difficiles, pour avoir été renvoyés le matin, par les différents jurys, qui ont donné rendez-vous aux ayants droit des relevés à 14 heures, ont rapporté des lauréats tout en colère.

« De 14 h, la distribution des actes a effectivement démarré une heure après, et sans aucun respect des mesures barrières contre le COVID-19 », a fulminé un autre lauréat désespéré dans le centre.

Une situation de passe-droit a envenimé la colère des nouveaux bacheliers, qui constatent avec amertume que des individus se font délivrer sur interventions diverses, des relevés de notes, brisant injustement les principes de bienséance dans l’ordre d’arrivée.

« A peine commencé, les jurys ont aussitôt abandonné la distribution des relevés pour aller se restaurer quelques minutes après », ont déploré certains parents qui ont accompagné de jeunes bacheliers dans le centre.

Amassés désespérément à la porte, parents et lauréats ont pendant des heures suffoqué dans une atmosphère de plomb, tempêtant à longueur de journée, au retrait des fameux relevés de notes.

« Ailleurs dans les autres centres de composition, la distribution a été bien organisée et les nouveaux bacheliers sont rentrés en possession des relevés de notes dans un bref délai et sans encombrement », ont expliqué des lauréats qui disent avoir été servis sans ambages dans d’autres centres de la même ville. Ils ont d’ailleurs rapporté que dans les centres où l’organisation de la distribution de relevés a été une réussite, chaque jury s’est chargé de la délivrance d’un lot défini de relevés. Ceci n’est pas le cas dans ce centre de Bohicon, où un mode opératoire complexe et lent a été adopté, ont-ils décrié.

Dans la même catégorie