AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

Mawazine 2017: Amadou et Mariam, le couple le plus célèbre de la musique malienne chante l’amour et la fraternité


  15 Mai      65        Culture (1993), Musique (428),

   

—Par Afaf Razouki—

Rabat, 15/05/2017 (MAP), Le célèbre couple malien Amadou et Mariam a gratifié le public présent dimanche soir à la scène de Bouregreg d’une prestation exceptionnelle aux couleurs de la terre et du soleil africains, ponctuée de titres qui célèbrent les valeurs universelles de l’amour et la fraternité.

Duo à la ville et sur scène, Amadou et Mariam, de leurs noms complets Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia, ont subjugué une assistance acquise à leur cause avec une musique aux sonorités pop africaines rythmées et entraînantes.

En dignes représentants de la culture africaine, ils ont arboré fièrement les habits traditionnels du Mali, transportant le public dans un périple passionnant à la découverte de ce pays riche d’une longue tradition musicale.

Amadou et Mariam ont proposé, à cette occasion, un florilège de titres en français et en bambara (une des langues nationales du Mali) puisés de leur riche répertoire musical.

Il s’agit entre autres de « Bofou Safou », »Wili Kataso » et « Batoma », ou encore « La réalité », chanson tirée de l’album à succès « Dimanche à Bamako » produit par le chanteur et musicien français Manu Chao.

Le couple malien a également chanté exclusivement pour le public de Mawazine de nouveaux titres qui figureront dans leur prochain album dont la sortie est prévue pour le mois de septembre prochain.

Les chansons d’Amadou et Mariam, qui sont, à leur image, chaleureuses et positives, ont fait danser le public tout au long de la soirée, le plongeant dans une ambiance festive cent pour cent africaine.

Très communicatif et plein de vitalité, le duo dégage une joie de vivre inégalable qui lui a permis de gagner le cœur d’un public littéralement sous le charme.

Artistes engagés qui dénoncent dans leurs œuvres les guerres, les conflits et les fléaux sociaux (pauvreté, chômage, question des réfugiés…), les deux chanteurs maliens ont profité de leur prestation à Mawazine pour prier pour un monde où règne la paix et la sécurité.

Longtemps surnommés « Le couple aveugle du Mali », Amadou et Mariam sont la preuve vivante que le handicap n’est pas une fatalité et qu’il ne peut nullement être considéré comme un obstacle à l’excellence.

Amadou et Mariam se sont rencontrés en 1975 à l’Institut des jeunes aveugles de Bamako, où ils jouent dans l’orchestre « Eclipse Orchestra » de l’institut. Ils ne tardent pas à former un couple à la scène comme dans la vie, se mariant en 1980 et commençant leur carrière musicale commune à la même époque.

Après un long début de carrière en Afrique, le duo s’est imposé sur la scène internationale en deux temps, d’abord avec la chanson « Mon amour, Ma chérie » en 1998, puis en 2004 avec l’album « Dimanche à Bamako », suivi de deux autres albums.

Sur la scène Bouregreg, c’est une déclaration d’amour que fait Mawazine à l’Afrique, riche de traditions musicales ancestrales et de métissages époustouflants.

Ce somptueux site de la capitale donne rendez-vous chaque année aux amateurs de musique africaine pour vibrer aux rythmes des plus belles sonorités du continent noir.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 16-ème édition du festival Mawazine, organisé par l’association Maroc-Cultures, prévoit des concerts hauts en couleurs proposant un véritable feu d’artifice de styles musicaux et de rythmes.

Neuf jours durant, les six scènes du festival (OLM-Souissi, Nahda, Salé, Théâtre National Mohammed V, Bouregreg, et Chellah) seront le théâtre de rencontres inoubliables entre des fans exaltés et les plus grandes stars de la musique.

PS.

Dans la même catégorie