GNA MP drills boreholes for communities in Sissala East AGP Kissidougou/Administration : Tenue du premier CAP de l’année 2021. GNA TVET Education: AAM-USTED positions itself to take the mantle GNA Oil is still crucial to global economy —Prof Alhaji GNA Nomads-farmers’ conflict: Security Analyst urges Ghana to enact Ranching Law GNA Government presents health logistics to Tema hospitals GNA GILLBT launches ‘Tegbo’ New Testament Bible APS WASIS DIOP RÉAFFIRME LA VISION HUMANISANTE DE SON ART APS NDIASSANE : LE KHALIFE S’EST FAIT VACCINER CONTRE LE COVID-19 (ENTOURAGE) APS LA SONATEL DIT AVOIR DÉPASSÉ LA BARRE SYMBOLIQUE DES 10 MILLIONS D’ABONNÉS SUR LE MOBILE

MBOUR : UN AGROPOLE INTERCOMMUNAL EN GESTATION


  7 Février      12        Agriculture (1957),

   

Mbour, 6 fév (APS) – Le préfet du département de Mbour (ouest), Mor Talla Tine, a procédé, vendredi, à l’installation officielle du bureau municipal de l’entente intercommunale Sandiara- Malicounda-Nguéniène mise en place dans le cadre de la création d’un agropole intercommunal.

Un bureau de quinze conseillers municipaux, soit cinq par commune, a été mis sur pied, par consensus, avec comme président Dr Serigne Guèye Diop, maire de Sandiara, premier vice-président Maguette Sène et deuxième vice-président Maguèye Ndao, respectivement maires de Sandiara, Malicounda et Nguéniène.

’’Cet agropole de l’ouest du département de Mbour, c’est la base, le socle même de l’intercommunalité qui va donner des résultats, parce qu’il est basée sur un projet économique, laitier, industriel et horticole concret’’, a souligné Dr Serigne Guèye Diop, qui révèle que l’agropole va coûter 54 milliards de francs CFA de l’Etat du Sénégal, avec cinquante autres milliards de francs CFA attendus du secteur privé.

’’Les ressources de l’agropole viendront aussi des redevances agricoles. Chaque mètre carré va être mis en valeur et loué à des professionnels de l’agriculture qui devront payer l’eau, l’électricité, en plus des redevances agricoles’’, a expliqué l’élu local.

Avec plus de 100 milliards de francs CFA, cet agropole intercommunal qui va générer 5000 emplois, est constitué de domaines agricoles communs de 50 ha. Trois cent jeunes des trois communes, soit 100 par commune, y seront, à la fois coopérateurs, employés et actionnaires.

Il est également prévu une zone d’élevage sur 200 ha qui est appelée à concentrer toutes les associations d’éleveurs de la zone intercommunale. Il y aura aussi une zone agro-business de 750 ha qui va permettre de produire huit millions de litres de lait, 3 000 vaches laitières.

’’Cette zone agro-business va abriter un centre agro-industriel de services, d’emballage de produits, de productions d’œufs, de viande et de lait, mais aussi un centre de location de matériel, de stockage des produits frais, de froid ainsi qu’un grand centre de formation aux métiers de l’agriculture’’, a précisé Dr Diop.

Il est aussi prévu la construction de 18 forages dans le cadre de cet agropole intercommunal et tous les villages de la zone seront équipés en infrastructures électriques et hydrauliques.

’’Nous lançons un appel aux autres communes du département à rejoindre l’agropole dans les années à venir. Nous voulons construire un modèle pour montrer que l’Acte 3 de la décentralisation est une politique éclairée, visionnaire, qu’on peut mettre en valeur’’, a dit Dr Diop, selon qui, les retombées de cet agropole seront ‘’équitablement réparties’’ entre les actionnaires sous forme de dividendes.

’’Une nouvelle collectivité territoriale dans le département de Mbour à travers cette entente intercommunale entre Sandiara, Malicounda et Nguéniène est un dispositif prévu par le code des collectivités territoriales. Des communes s’associent pour mener un projet commun’’, a dit, pour sa part, le maire de Malicounda, Maguette Sène.

Saluant cette initiative, le maire de Nguéniène, Maguèye Ndao, a indiqué que ses collègues et lui vont travailler dans la ‘’cohésion’’ pour en faire ’’un succès exemplaire’’.

Dans la même catégorie