AIP Plus de 1700 hommes déployés dans le Bounkani pour la sécurisation des législatives AIP Législatives 2021: le sous préfet de Dimbokro satisfait du démarrage du vote AIP Législatives 2021: Les opérations de vote ont débuté dans le calme à Bouaké AIP Législatives 2021 : Le scrutin reporté dans la circonscription Niakara-Tortiya-Arikokaha suite au décès d’une candidate suppléante AIP Législatives 2021: Le vote se déroule bien à Tanda AIP Venance Konan exhorte à un scrutin apaisé à Daoukro AIP Les autorités satisfaites du calme à l’ouverture des bureaux de vote à Korhogo AIP Législatives 2021: Ouverture des bureaux de vote dans le calme à Sikensi AIP Législatives 2021: Le WANEP sensibilise les femmes et les jeunes sur des élections apaisées à Lakota AIP Législatives 2021 : les Ivoiriens renouvellent leur parlement ce samedi

Médecin Sans Frontière appelle au respect des droits humanitaires


  12 Février      17        Droits de l'Homme (447),

   

Bangui, 10 fév. (ACAP)-La cheffe de mission de l’ONG Médecin Sans Frontière(MSF), Caroline Ducarne, a appelé mercredi 2021 à Bangui, l’ensemble des parties aux conflits à respecter les droits humanitaires et à favoriser l’accès aux soins médicaux, lors d’un café de presse à Bangui.

Médecin Sans Frontière appelle au respect des droits humanitaires

L’objet de ce café de presse est de dresser le bilan des activités réalisées par l’ONG MSF auprès de la population et la réponse humanitaire durant la crise en Centrafrique.

Caroline Ducarne a demandé à « l’ensemble des parties aux conflits à favoriser le passage rapide sans encombre de l’aide humanitaire en permettant l’accès aux routes, aux pistes pour le transport des patients et médicaments ».

La cheffe de mission de MSF a beaucoup insisté sur la protection de la population civile, le respect de la sécurité et de l’intégrité des structures médicales ainsi que les staffs médicaux.

« MSF sonne l’alerte sur le risque de détérioration d’une crise déjà présente et silencieuse qui entrainera davantage de souffrance, une augmentation de morbidité et de mortalité. MSF a demandé aux acteurs de continuer leurs efforts afin d’augmenter la réponse humanitaire », a-t-elle insisté.

L’un des responsables de MSF, Fernado Galvan pour sa part, est revenu sur les interventions de cette ONG médicale notamment la prise en charge médicale des blessés de guerre dans les villes affectées par la crise à savoir : Bangui, Bossangoa, Bambari, Bangassou, Paoua, Bouar, Carnot et Batangafo.

Selon Fernado Galvan, cette crise a occasionné des déplacements massifs de la population vers les pays frontaliers de la République Centrafricaine à savoir la République Démocratique du Congo et le Tchad, d’où le MSF appuie les autorités sanitaires en apportant des aides humanitaires aux réfugiés centrafricains.

Il faut rappeler que l’ONG « MSF » a été créée en 1971. Elle est une organisation humanitaire sanitaire d’urgence, ayant pour mission de porter secours aux populations dont leur vie est menacée par la santé ou des conflits armés

Dans la même catégorie