GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION APS DIOURBEL : VERS LA RÉALISATION D’UNE HUILERIE À TOCKY GARE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de digitalisation de la collecte des taxes municipales de la ville de Bouaké officiellement lancé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet sur l’auto-emploi des handicapés présenté aux responsables des organisations AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre fait ses civilités au nouveau Cheick Ousmane Diakité

Meurtre de deux experts de l’ONU : la Cour militaire va statuer à Kananga sur les cheveux retrouvés sur un prévenu


  23 Octobre      25        Justice (1207),

   

de Kananga, 23 octobre 2020 (ACP).- La Cour militaire de l’ex Kasaï Occidental qui a repris, mardi, à Kananga, l’instruction sur le meurtre de deux experts de l’ONU, Zaïda Cathalane et Mïchael Sharp et leurs accompagnateurs congolais, va statuer à sa prochaine audience sur les cheveux blancs retrouvés dans les effets du prévenu Manga Vincent lors de son arrestation en mai 2018 dans la localité de Ngombe, a indiqué, le général de brigade magistrat militaire, Ntshaïkolo Esosa Masele Jean Paulin, président du siège.

En attendant, le prévenu Manga a cité, à cette occasion, le renseignant Trésor Mputu comme ayant été en quête des cheveux d’un blanc ou d’un albinos pour se livrer aux pratiques fétichistes pour la protection des miliciens.

Cette juridiction militaire examinera aussi l’implication, de loin ou de près de toute autorité publique ou politique, quel que soit son rang, suivant les charges infractionnelles retenues contre elle.
Pour sa part, le prévenu Muela Mulumba a confirmé devant les juges les rôles prépondérants du prévenu Jean Bosco Mukanda Mbuyi a Ngandu à l’époque des faits à la tête de la milice active à la localité de Moyo Musuile grâce au concours de son adjoint, Tshikela Veva.

Ce procès a repris au lendemain de la levée de suspension de six mois en raison des mesures préventives décidés contre le nouveau coronavirus.

Dans la même catégorie