AIP Côte d’Ivoire-AIP/160 chaussures neuves distribuées à des démunies à Niablé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives: Les candidats RHDP Gagnoa-commune sollicitent les bénédictions des imams AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le président Alassane Ouattara a pris part, par visioconférence, au 58e Sommet ordinaire de la CEDEAO GNA Ghana Revenue Authority targets GH₵60 billion tax revenue for 2021 GNA Ghana must prepare for possible earthquake strike – Ahulu APS MALIENS ET SÉNÉGALAIS INAUGURENT LE PARKING DES GROS VÉHICULES DE SANDIARA APS COVID-19 : SIX DÉCÈS ET 268 NOUVEAUX CAS ENREGISTRÉS APS AUGUSTIN SENGHOR : ‘’MA CANDIDATURE NE FAIT PAS PEUR À LA FIFA’’ APS LA FIFA EST INTÉRESSÉE PAR LES ÉLECTIONS DE LA CAF, RAPPELLE UN DE SES OFFICIELS ANP Sommet de la CEDEAO : Le leadership du Président Issoufou Mahamadou reconnu et magnifié

Mévente du cacao : les producteurs de l’Indénié-Djuablin proposent des solutions


  8 Janvier      11        Agriculture (1842),

   

Abengourou, 08 jan 2021 (AIP) -Le Collectif des sociétés coopératives de l’Indénié-Djuablin (CSC-ID), face à la mévente du cacao, a invité jeudi 07 janvier 2021 lors d’un point presse à Abengourou, l’État de Côte d’Ivoire à faire l’inventaire du stock des produits dans les entrepôts afin de les évacuer pour soulager les producteurs désemparés.

Les deux tiers de la production dans l’Est ivoirien restent invendus, a déploré le président du (CSC-ID), M. Ehora Yao, révélant que la région de l’indénié-Djuablin produit à chaque campagne environ 92 000 tonnes de cacao. D’octobre 2020 à décembre 2020 plus de 25 000 tonnes de cacao sont dans les entrepôts et dans les campements.

Il demande à l’État de trouver les moyens d’achat du cacao stocké dans les magasins des sociétés coopératives, afin de fixer un nouveau prix pour les fèves qui doivent sortir des champs, « même si la petite traite n’est pas encore arrivée », et ce, pour résoudre le blocage dans la commercialisation du cacao. « C’est une solution vitale pour le producteur de cacao qui se meurt », soutient le président du CSC-ID.

« Il faut que le président de la République et le gouvernement discutent avec les acteurs et les exportateurs de sorte à permettre aux nationaux et aux sociétés coopératives d’exporter le cacao à l’international, et que les multinationales ne soient pas les seules à décider et à vendre le cacao sur le marché international », a ajouté M. Ehora.

Un mémorandum résumant les difficultés et propositions des producteurs de cacao de l’Indénié-Djuablin a été remis mercredi 06 janvier 2021 au délégué régional du café et du cacao.

(AIP)

nam/ask

Dans la même catégorie