MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS L’accord de partage gazier entre le Sénégal et la Mauritanie augure un développement du secteur en Afrique (Chambre africaine de l’énergie) ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique

Mieux défendre les droits de la femme : les femmes syndicalistes renforcent leurs capacités


  22 Mai      40        LeaderShip Feminin (365), Société (46289),

   

Lomé, le 22 mai 2017 (ATOP) – Un séminaire de renforcement de capacité  sur le thème « connaître les textes législatifs pour mieux défendre les droits de la femme » s’est tenu le samedi 20 mai à Lomé, à l’intention des femmes de l’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie-restauration, du Tabac et des branches connexes (UITA).
Il est organisé par UITA en collaboration avec le Syndicat des Travailleurs des Entreprises de Boissons (SYNTEB).
Ce séminaire a permis aux participants de s’imprégner, des lois qui protégent l’intégrité physique et morale des femmes. Il a été également une occasion de les instruire sur les protections dont elles peuvent bénéficier en cas d’abus ou de violation de leurs droits.
Au cours des travaux, les participants ont suivi deux communications, notamment sur « les violences faites aux femmes et le harcèlement sexuel » présentée par Mme Akakpo Claudine et « L’OIT et l’égalité entre hommes et femmes », développée par la coordinatrice Projet Femme UITA –Togo, Mme Viho Emile.
Mme Akakpo Claudine, dans son exposé, a informé les participants de l’existence des lois dans la législation togolaise qui réprimandent les violences, le harcèlement sexuel et les licenciements abusifs. Elle a aussi renseigné l’assistance sur les lieux de dénonciation de ces actes et sur des comportements devant permettre de décourager les auteurs de violence sur les femmes.
L’intervention de la seconde oratrice a permis aux syndiquées d’avoir un aperçu général sur l’Organisation Internationale du Travail et de prendre connaissance de quelques-unes des conventions les protégeant, en l’occurrence celle relative à l’égalité entre l’homme et la femme dans le domaine du travail ; de la non-discrimination et celle de la protection de la maternité.
La coordinatrice adjointe du projet Femme UITA-Togo, Mme Aba-Eklu Adèle a, à cette occasion, indiqué que beaucoup de femmes ne parviennent pas à signaler les abus dont elles sont victimes et ne connaissent pas leurs droits. Pour cela, son union a-t-elle poursuivi, à travers ce séminaire, a voulu assurer une large diffusion des textes législatifs, établir une politique cohérente d’information, de sensibilisation et d’éducation au niveau de toutes les structures où les femmes évoluent.

ATOP/FD/AR

Dans la même catégorie