AIP La chefferie du département de Niakara reconnaissante au chef de l’État pour avoir sacrifié « son honneur et sa réputation » pour le peuple AIP La 22ème édition du prix Ebony reportée en janvier 2021 ANP Niamey : Le Premier Ministre reçoit le Sous-Directeur de l’Afrique Occidentale au Ministère français des affaires étrangères ANP Célébration à Dosso de la 7ème édition de la Journée Nationale de la liberté de Presse GNA Tema East NPP to report acts of violence to GNA Vote massively for NPP in the December polls-Addai GNA Some names missing from the special voting list GNA Election 2020: EC satisfied with progress of special voting GNA Special Voting starts in Ernest in UE GNA NDC government to absorb fees of tertiary students

MIGRATION IRRÉGULIÈRE : LE CNJS DOIT PROPOSER DES SOLUTIONS (PRÉSIDENT)


  16 Novembre      4        Société (25496),

   

Kaolack, 16 nov (APS) – Le Conseil national de la jeunesse du Sénégal (CNJS) doit proposer des solutions pour sortir du drame de l’émigration clandestine, a estimé son président Khadim Diop non sans occulter la responsabilité de l’État et de la société dans ce phénomène.

’’L’Etat est responsable, les collectivités territoriales sont responsables mais aussi, nous en tant organisation des jeunes, nous devons proposer des solutions pour sortir de ce fléau’’, a dit à la presse M. Diop, en marge d’un forum sur l’émigration clandestine organisée par le CNJS et la Fondation Konrad Adenauer.

Le CNJS ’’est sur la bonne voie en sensibilisant ses démembrements pour lutter contre ce fléau’’, en initiant une série de foras dans les régions, selon son président.

’’La jeunesse aussi est une compétence transférée au niveau des collectivités territoriales donc nous travaillons en parfaite collaboration avec les collectivités territoriales pour lutter non seulement contre le chômage des jeunes mais aussi pour inciter les jeunes à l’entrepreneuriat’’, a t-il dit.

Il a indiqué que ’’le CNJS n’a pas entendu ce fléau pour lutter contre la migration irrégulière et en partenariat avec la FKA fait le tour du Sénégal pour sensibiliser les jeunes sur la migration irrégulière mais aussi pour montrer les potentialités économiques dans toutes les régions du Sénégal’’.

Il a estimé que l’Etat est entrain de faire beaucoup d’efforts pour soutenir la jeunesse avec la création de structures comme l’ANPEJ, le PRODAC, la DER, etc.

Selon lui, les familles ont également des responsabilités dans ce fléau, invitant les jeunes à rester au Sénégal pour réussir.

Quant à Ute Bocande, Conseillère scientifique chargée de programme à la FKA, ’’le CNJS est un partenaire de taille qui touche toutes les organisations des jeunes’’.

Mme Bocandé a invité les jeunes à faire preuve de créativité pour réussir chez eux. Elle a ajouté que les époques ayant changé, l’Europe n’offre plus les mêmes opportunités aux candidats à l’émigration que lors des années 70.

Dans la même catégorie