AGP Boké : Le premier ministre Dr Bernard Goumou Chez le doyen de la ville AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale ATOP Tchaoudjo/ Assistance aux populations : le ministère de l’action sociale en revue annuelle à Sokodé Inforpress Xadrez: Antigo vice-campeão do mundo visita Cabo Verde Inforpres Lançado concurso internacional “ePOP” sobre crise ambiental aberto ao público geral ATOP Kozah/ Nouveau cadre de partenariat Togo-BM : une délégation de l’institution a échangé avec les acteurs universitaires à Kara

Mise en application de la phase test de la machine à facturation électronique


  2 Février      72        Technologie (780),

   

Brazzaville, 02 Février (ACI) – Le ministère des finances et du budget a mis en application, le 1er février, à Brazzaville, la phase test de la Machine à facturation électronique (Mfe) pour permettra non seulement d’accroître la transparence entre les acteurs, mais aussi de garantir l’augmentation des revenus des impôts.

Aussi, cette machine présente plusieurs avantages, parmi lesquels, le contenu normalisé, le code QR pour une vérification simple, la meilleure gestion de l’impôt, la sécurisation des recettes fiscales, la transparence, la traçabilité et l’amélioration du climat des affaires, indique un communiqué de presse de ce ministère.

Pour mettre en œuvre cette Machine, plusieurs acteurs ont joué un rôle majeur, dont, la direction générale des impôts et des domaines, dans la gestion des données collectées, la validation de la conformité des systèmes de facturation aux exigences et le suivi de l’utilisation des systèmes de facturation.

Par ailleurs, la mise en application de la Mfe s’avère nécessaire parce que dans l’ancien système, le contenu ne répondait pas aux exigences de la loi, le manque de transparence entre l’acheteur, le vendeur et l’administration, précise le document.

On note également la non disponibilité des données sur la facture au niveau de la direction générale des impôts et des domaines ; la non-maîtrise du chiffre d’affaire entrainant des conséquences sur l’évaluation et la performance de la taxe sur la valeur ajoutée (Tva), ainsi que celle des autres impôts, les bénéfices des retenus effectués sur les ventes.

La présentation de la Mfe s’est faite par le directeur général de la société Incodev, M. Ivan Stojiljkovic. Au cours de cette cérémonie, un test pratique s’est effectué à la société Johny, spécialisée dans la vente des produits congelés assujettis à la Tva qui délivre des factures normalisées aux acheteurs.

La cérémonie de mise en marche de cette machine a été faite en présence du ministre des Finances et du budget, M. Calixte Nganongo, accompagné du ministre délégué au Budget, M. Ludovic Ngatsé.

Dans la même catégorie