MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Mise en place des comités de gestion des plaintes des populations


  8 Décembre      21        Santé (14169), Société (41021),

   

Brazzaville, 08 Décembre (ACI)- Au total 44 personnes ont été formées  les 6 et 7  Décembre à Brazzaville pour recevoir les plaintes, les revendications et les discriminations des populations liées à la vaccination contre la Covid-19.

Ces personnes ont été formées au cours d’un atelier des membres des comités de gestion des plaintes du Projet de riposte d’urgence contre la Covid-19 (Pruc-19). Durant deux jours, ces membres ont été édifiés sur la manière de gérer les plaignants, d’enregistrer et de traiter la plainte. A cet effet, le numéro vert 35-35 a été instauré pour enregistrer ces plaintes.

Outre la gestion des plaintes liées à la vaccination contre la Covid-19, les membres ont été sensibilisés sur la gérance des plaintes des violences basées sur le genre.

«Il y a  deux types de plaintes, les plaintes sensibles qui englobent des problèmes de violences basées sur le genre, mais également des plaintes liées sur les violences basées sur l’argent», a indiqué la responsable de la sauvegarde sociale de Pruc, Mme Joséphine Nsika.

Elle a également révélé que ces membres seront déployés dans les différents sites de vaccination ou les Centres de santé intégrée (Csi) qui ont été retenus par le Programme élargi de vaccination (Pelv).

Aussi, elle a fait savoir que d’autres centres vont être créés pour éviter que les populations fassent de longues distances avant de déposer leurs plaintes, d’obtenir le passe-sanitaire et le vaccin.

Appréciant la qualité de la formation, la superviseure d’un desdits comités, le Dr Kazy-Menga Daniel, a souligné que cette formation permettra à la population d’avoir un point focal où il pourra se diriger pour leurs plaintes.

Cette formation a été organisée par le ministère de la Santé et de la population en collaboration avec la Banque mondiale à travers le projet Pruc. Le projet entend aussi organiser un atelier à l’endroit des 44 membres de la ville de Pointe-Noire.

Le Pruc vise à répondre aux besoins de santé publique de la population congolaise et  à renforcer les actions du   gouvernement en matière de prévention, de surveillance épidémiologique, de détection précoce et de confirmation des cas de Covid-19, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie