MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

MNT : PLUS DE 85 % DES DÉCÈS PRÉMATURÉS ENREGISTRÉS DANS LES PAYS À REVENU FAIBLE OU INTERMÉDIAIRE (OMS)


  30 Décembre      8        Société (27816),

   

Dakar, 30 déc (APS) – Plus de 85% des décès prématurés liés aux maladies non transmissibles (MNT) sont enregistrés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, a indiqué, mercredi, le docteur Idrissa Talla, de la représentation nationale de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

’’Selon les estimations de l’OMS, plus de 85% de décès prématurés liés aux maladies non transmissibles ( MNT )sont enregistrés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire’’, a-t-il dit.

M Talla s’exprimait lors d’une réunion du comité national multisectoriel de lutte contre les maladies non transmissibles.

Selon lui, ’’les maladies non transmissibles ont un impact disproportionné dans les pays à revenu faible ou intermédiaire qui recensent plus des trois quarts des décès dus à ces maladies, soit 32 millions de morts’’.

’’Prés de 42% des décès dus aux MNT dans le monde, dont 15 millions sont prématurés, puisque, survenant dans la tranche d’âge de 30 à 60 ans et sont également évitables’’, a-t-il fait savoir.

Il a souligné que ’’les coûts exorbitants des maladies non transmissibles, avec souvent des traitements longs et onéreux et la disparition des soutiens de familles, acculent chaque année des millions de personnes dans la pauvreté et étouffent le développement’’.

Pour Dr Talla, un moyen de lutte important consiste à réduire les facteurs de risque associés à ces maladies.

A cela s’ajoutent des solutions peu coûteuses pour les gouvernements et les autres parties prenantes pour diminuer les facteurs de risque courants pouvant être modifiés.

Dans la même catégorie