MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

MOUSTAPHA SAMB PLAIDE POUR DES « RESSOURCES CONSÉQUENTES » POUR LA SN-APS


  5 Décembre      14        Médias (1583),

   

Saly-Portudal (Mbour), 5 déc (APS) – Le président du conseil d’administration de l’Agence de presse sénégalaise (APS), Moustapha Samb, a plaidé samedi pour l’allocation de ’’ressources nouvelles’’ conséquentes à ce média de service public.

Ces ressources devront permettre d’assurer la modernisation effective de la nouvelle Société nationale de l’Agence de presse sénégalaise (SN-APS) dont les activités vont démarrer en janvier, a-t-il expliqué à l’ouverture de l’atelier d’orientation de la Société nationale « Agence de presse sénégalaise’’, SN-APS.

« Le président de la République, Macky Sall, qu’il faut remercier, parce que c’est lui qui a initié ce processus en parlant de modernisation [de l’APS]. Donc, le mot modernisation a son sens, parce qu’il faut injecter des ressources nouvelles de manière conséquente, moderniser l’outil de travail, changer radicalement l’environnement du travail dans lequel nous évoluons », a défendu Moustapha Samb.

Il estime également qu’il faut revoir le management qui doit être « beaucoup plus professionnel et performant ».

« L’Agence de presse sénégalaise (APS) travaille en amont […]. Si l’APS ne marche pas, ça va se ressentir sur les autres médias », a-t-il prévenu.

Il a cependant fait état d’une « prise de conscience » des pouvoirs publics qui s’efforcent de « remettre les pendules à l’heure’’ et faire en sorte que l’APS puisse devenir cette « véritable agence nationale et sous-régionale et respectée en Afrique et dans le monde ».

Moustapha Samb a plaidé pour que l’agence nationale soit dotée d’un « siège digne de ce nom’’. « Il nous faut un siège digne de ce nom, c’est une question d’image, de vitrine, de visibilité. Aujourd’hui, l’APS n’a pas de visibilité », a déploré le professeur Moustapha Samb.

Selon lui, il faut « repositionner » la SN-APS dans son véritable contexte, afin qu’elle puisse « assurer son rôle de façon optimale », en révolutionnant sa plateforme digitale et numérique, en devenant une agence de presse sous-régionale voire continentale, à l’instar des grandes agences.

Dans la même catégorie