ANGOP PR felicita o Congo, a Coreia do Sul e Índia ANGOP Covid: Angola regista 27 novos casos e 44 recuperados AGP Mamou-Environnement: Reboisement de 5 hectares et demi AGP Labé-Education : Bon déroulement des Examens de sortie des écoles professionnelles ! AGP Coyah/Sécurité : Transfert des détenus vers d’autres préfectures environnantes AGP Conakry/L’ANIES: Lancement de la Dernière phase de la riposte contre la Covid-19 GNA Sista Afia drops new banger featuring Fameye GNA Attamah Larweh donates to Awudu Issaka’s Soccer Academy GNA The Zongo development fund CEO did not breach procurement rules- PPA confirms GNA Sam George challenges claims that 15 million Ghanaians have mobile money accounts

Myss Belmonde dénonce l’ingérence de l’opposition dans le choix du candidat RHDP à la présidentielle


  2 Août      8        Politique (10426),

   

Gagnoa, 02 août 2020 (AIP) – La coordinatrice régionale de Gagnoa 2, du Rassemblement des houphouëtises pour la démocratie et la paix (RHDP), Dogo Myss Belmonde, a dénoncé samedi 1er août 2020 à Guibéroua (27 km de Gagnoa), l’ingérence de l’opposition Ivoirienne, dans le choix du candidat du parti au pouvoir, à la présidentielle du 31 octobre.

« Chacun à son candidat. Nous, notre candidat on l’avait choisi le 12 mars. Dieu en a décidé autrement. Maintenant on se tourne vers notre père, le président de la République, pour lui demander d’être à nouveau notre candidat, et l’opposition veut décider du choix du candidat du RHDP, mais ce n’est pas son rôle », a-t-elle martelé.

Myss Belmonde dit ne pas comprendre l’attitude « d’intrusion » de l’opposition, qui au lieu de préparer son projet de société à soumettre aux populations, veut s’interroger sur l’éligibilité du Chef de l’Etat, alors que cela relève du seul Conseil constitutionnel et non d’un citoyen.

Selon elle, cette attitude de « fébrilité » de l’opposition, s’explique par la volonté de cette dernière de ne pas souhaiter affronter le président Alassane Ouattara, qui a un bilan positif à défendre.

« On se connait dans ce pays. On a vu la gestion des trois personnalités, on a vu la gestion des trois partis », a conclu la secrétaire d’Etat à l’autonomisation des femmes, qui a demandé à ses militants d’être serein.

Alassane Ouattara a demandé à ses partisans de lui donner encore quelques temps, avant de se prononcer sur une éventuelle candidature à la présidentielle d’octobre. Il a émis le vœu de se remettre de son deuil, après le décès du Premier ministre Amidon Gon Coulibaly, candidat qui avait été choisi le 12 mars, par le conseil politique du RHDP, pour conduire le parti présidentiel.

Dans la même catégorie