AGP Faits divers: Deux enfants tués par empoisonnement à Lambaréné GNA National Science and Maths Quiz for Basic Schools launched GNA Ho to have STEAM Centre GNA MTN Ghana Foundation beneficiaries graduate MAP Ouganda : le lancement des vols d’Uganda Airlines reporté au mois d’août (ministre) MAP Nigeria : Le déficit en logement estimé entre 17 et 22 millions unités INFORPRESS 1st African Beach Games enrich Cabo Verde’s sports heritage MAP Explosion d’une voiture piégée sur un point d’accès à l’aéroport de Mogadiscio: 17 morts et 28 blessés, selon un nouveau bilan INFORPRESS São Vicente: Mindelo receives 72th Portuguese Language Center from the Camões Institute MAP RDC : 4 miliciens neutralisés dans une offensive de l’armée contre des hommes armés à Beni

Nécessité de mettre en place un système permanent d’éveil prospectif


  9 Décembre      49        Economie (24427), Entreprises (1271), Société (51017),

   

Brazzaville, 09 Dec. 2016 (ACI) – Les participants à la journée de réflexion sur la prospective, ont recommandé le 7 décembre à Brazzaville, la mise en place dans chaque ministère et chaque entreprise d’intérêt public, un système permanent d’éveil prospectif et stratégique pour orienter le gouvernement dans la prise de décision de portée durable.

Cette recommandation a été faite à l’issue des travaux de cette journée de réflexion sur la prospective qui est une démarche ayant pour objet, l’étude de l’évolution de la société, du développement, des relations entre l’homme et son environnement, ainsi qu’une prévision des situations qui peuvent en découler. Elle permet de déceler les tendances et contre tendances d’évolution, d’identifier les continuités, les ruptures et bifurcations des variables de l’évolution économique en vue de déterminer l’éventail des futures possibles.

A cette occasion, les participants ont également recommandé, de mettre en synergie l’université, les centres de recherche, le monde du travail et la société civile pour développer les capacités d’études prospectives spécifiques dans les domaines qui correspondent aux besoins fondamentaux des congolais; d’initier des études prospectives  sectorielles sur les avenues souhaitables liées à la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durables (ODD) dans le cadre de l’agenda 2030 et les Objectifs de Développement de l’Afrique (ODA) dans le cadre de l’agenda 2063.

Créer des directions de prospective dans chaque ministère; créer un organe consultatif de la prospective; inventer un model sociale propre au Congo; mettre en place une stratégie de suivi des conclusion de la journée de réflexion sur la prospective; poursuivre l’étude prospective nationale; promouvoir des étude prospectives sectorielles ; s’assurer de l’appropriation et du leadership politique des fonctions de prospective et de planification stratégique par les autorités gouvernementales, font aussi partie des recommandation de cette journée de réflexion.

Dans son discours d’ouverture, le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, M. Henri Djombo, représentant le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Clément Mouamba, empêché, a indiqué que la thématique de la prospective nationale est d’une grande importance dans l’action publique, elle nourrit l’ambition politique, morale et intellectuelle de se doter d’un document national de référence, qui a vocation à répondre au défi du gouvernement, d’inscrire son action dans une vision prospective et dans un cadre programmatique.

«La bonne gouvernance est une exigence de gestion moderne qui nous impose d’être prédictifs et proactif. La nécessité d’engager une réflexion sur cette thématique réside dans la volonté du gouvernement de gérer les incertitudes grandissantes liées aux contextes souvent changeants tant au plan national qu’international», a-t-il déclaré.

Pour lui, dans le contexte de crise générale qui touche la quasi-totalité des Etats à travers le monde qui n’épargne pas le Congo, il est urgent de regrouper les forces, afin de renforcer la capacité de réactivité collective et de se donner les moyens nécessaires pour relever les défis présents et avenir, de maintenir les emplois et rendre le tissu économique plus solide et plus diversifié.

En ce moment, a-t-il fait savoir, le gouvernement est engagé dans la mise en œuvre de deux programmes internationaux à long terme, il s’agit en l’occurrence du programme de l’Union Africaine «Afrique 2063» et de 17 objectifs du développement durable des Nations Unies d’ici à l’horizon 2030.

Tout ceci, a dit le ministre Djombo, c’est pour avoir une vision globale stratégique et cohérente de l’action publique soutenue par des outils et des instruments de prospective et de planification à court et moyen terme. Cette vision prospective, a-t-il poursuivi, sera le cadre de référence qui doit inspirer les stratégies nationales, les politiques sectorielles et régionales des développements et la coopération internationale, bilatérale et multilatérale.

Dans son mot il a estimé que le document de prospective nationale fruit de ces travaux, aidera le gouvernement à mener son action dans un environnement interne et international plus prédictif, il constituera également un document de base pour la gouvernance publique dans la nouvelle République.

Pour sa part, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’économie numérique et de la prospective, M. Benoit Baty, a rassuré dans son discours de clôture que  le gouvernement mettra en œuvre toutes les conditions indispensables pouvant leur permettre de continuer la réflexion, jusqu’à son aboutissement souhaité, à savoir l’élaboration d’un cadre général de référence.

Intervenant à cette occasion, le représentant Résident adjoint du PNUD au Congo, M. Mohamed Abchir, a notifié qu’il va falloir poursuivre le processus de l’élaboration du document «Prospective Congo 2036 », dès le premier trimestre de l’année 2017. Il s’est dit satisfait d’accompagner le gouvernement dans ce vaste chantier qui vise à doter le pays d’un cadre programmatique de développement de long terme devant permettre aux ministères sectoriels, de faire asseoir une base de planification stratégique de court terme.

Dans la même catégorie