ANP Présentation à la Direction de la Police de Maradi de plusieurs groupes de malfaiteurs MAP New York: Focus sur le périple “inspirant” de Mustapha Zemmouri, premier explorateur africain de l’Amérique du Nord MAP L’UNESCO salue les objectifs ambitieux de l’Union africaine pour l’éducation ANP Le ministre du Commerce et de l’Industrie préside l’Atelier de validation de la Politique Industrielle Nationale (PIN) MAP Visite au Maroc du Général d’Armée Michael Langley, Commandant du Commandement américain pour l’Afrique « USAFRICOM » AIP Le COSIM appelle les fidèles musulmans à donner du sang pour sauver des vies pendant le mois de Ramadan AIP Un séminaire international sur les revêtements routiers en Afrique s’ouvre lundi à Abidjan AIP APV-FLEGT : Le ministre Laurent Tchagba visite le port d’Anvers pour s’imprégner du circuit du bois AIP La deuxième édition de la journée de valorisation des femmes entrepreneures prévue en mars à Abidjan MAP Arrivée au Maroc du Président du gouvernement espagnol, M. Pedro Sanchez

Nécessité de renforcer la coopération technique entre les deux Congo


  16 Avril      147        Innovation (142), Science (570), Technologie (988),

 

BRAZZAVILLE, 16 AVRIL (ACI) – La directrice et membre fondateur d’Investing in people Asbl, Mme Raïssa Malu, a souligné le 16 avril à Brazzaville, la nécessité de renforcer la coopération technique entre les République du Congo et la  République démocratique du Congo (Rdc) dans le domaine de la recherche scientifique et de l’innovation technologique.

«On ne peut pas imaginer le développement des deux Congo sans la science et la technologie, on ne peut pas l’imaginer sans une coopération renforcée entre nos deux pays. On est plus fort ensemble», a-t-elle dit à l’occasion du lancement, à Kinshasa, de la 9ème édition de la Semaine des sciences et des technologies de la Rdc.

Mme Malu a également relevé l’importance d’accroître le budget de la recherche. Selon elle, les sciences et les technologies jouent un rôle important dans la société des deux pays. «Nous avons besoin d’une masse critique de chercheurs qui soient bien formés pour y arriver. Ainsi, nous allons pouvoir accélérer notre processus de développement», a-t-elle confié.

Parlant du bilan des précédentes éditions de la Semaine des sciences et des technologies de la Rdc, elle a fait savoir qu’il est positif, car il a permis d’avoir une autre perception des sciences, d’obtenir des réformes au niveau de la science et des mathématiques et d’améliorer le système éducatif national.

La Semaine des sciences se tient du 18 au 22 avril prochain à Brazzaville et à Kinshasa sur le thème «La technologie spatiale au service du développement». Elle a pour objectif de faire du domaine de la recherche scientifique une priorité auprès des gouvernants des deux pays.

Organisée depuis 2014, cette semaine a pour but de promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes et du grand public ainsi que le savoir et le savoir-faire des Congolais en particulier et des Africains en général. Son objectif est aussi et surtout de susciter des vocations.

Dans la même catégorie