AIP Côte d’Ivoire-AIP/ « Demain c’est aujourd’hui », une pièce de danse présentée à la 9e édition du festival d’Afrik urbanarts AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs CHU transformés désormais en établissements publics hospitaliers nationaux (Gouvernement) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Bientôt le lancement à Abidjan des activités de « Octobre rose » du CNRAO dédiées sur le cancer du sein (Gouvernement) AIP AIP/ 62 % des femmes en Côte d’Ivoire pratiquent un avortement à haut risque (PMA) APS Une plateforme mise en place pour l’épanouissement des entreprises APS Un cinéaste plaide pour la conservation de la mémoire africaine GNA “We need time to build formidable senior national team”, – Paintsil GNA Ghana government secures $100 million for GPSNP phase two GNA Africa must take decisive steps to end slavery in all forms – Executive Director GNA Government rolls out major road infrastructural project in Western Region

Nécessité de renforcer la coopération technique entre les deux Congo


  16 Avril      74        Innovation (106), Science (452), Technologie (669),

   

BRAZZAVILLE, 16 AVRIL (ACI) – La directrice et membre fondateur d’Investing in people Asbl, Mme Raïssa Malu, a souligné le 16 avril à Brazzaville, la nécessité de renforcer la coopération technique entre les République du Congo et la  République démocratique du Congo (Rdc) dans le domaine de la recherche scientifique et de l’innovation technologique.

«On ne peut pas imaginer le développement des deux Congo sans la science et la technologie, on ne peut pas l’imaginer sans une coopération renforcée entre nos deux pays. On est plus fort ensemble», a-t-elle dit à l’occasion du lancement, à Kinshasa, de la 9ème édition de la Semaine des sciences et des technologies de la Rdc.

Mme Malu a également relevé l’importance d’accroître le budget de la recherche. Selon elle, les sciences et les technologies jouent un rôle important dans la société des deux pays. «Nous avons besoin d’une masse critique de chercheurs qui soient bien formés pour y arriver. Ainsi, nous allons pouvoir accélérer notre processus de développement», a-t-elle confié.

Parlant du bilan des précédentes éditions de la Semaine des sciences et des technologies de la Rdc, elle a fait savoir qu’il est positif, car il a permis d’avoir une autre perception des sciences, d’obtenir des réformes au niveau de la science et des mathématiques et d’améliorer le système éducatif national.

La Semaine des sciences se tient du 18 au 22 avril prochain à Brazzaville et à Kinshasa sur le thème «La technologie spatiale au service du développement». Elle a pour objectif de faire du domaine de la recherche scientifique une priorité auprès des gouvernants des deux pays.

Organisée depuis 2014, cette semaine a pour but de promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes et du grand public ainsi que le savoir et le savoir-faire des Congolais en particulier et des Africains en général. Son objectif est aussi et surtout de susciter des vocations.

Dans la même catégorie