INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente INFORPRESS Brava: CNAD quer que o projecto Renda Brava ganhe sustentabilidade e perdure no tempo INFORPRESS Afrobasket’2021: Cabo Verde reclama da decisão da FIBA em reagendar os jogos com Uganda GNA Parliament okays Hawa Koomson, Oppong Nkrumah, Dr Akoto et al

Nécessité d’un mécanisme de lutte contre la propagation de la haine et de la violence en RCA


  29 Janvier      13        Politique (15560), Securité (1899),

   

Bangui, 28 Janv. (ACAP) – Les acteurs nationaux et internationaux ont recommandé, jeudi 28 janvier 2021 à Bangui, au gouvernement, au Haut Conseil de la Communication (HCC) et aux autres partenaires de la République Centrafricaine, de mettre en place le mécanisme d’identification des auteurs de propagations de fausses nouvelles, de l’incitation à la haine et aux violences, afin de garantir le vivre ensemble.

Le Président du HCC, José-Richard Pouambi s’est réjoui de la mobilisation et de la forte participation de tous les acteurs conviés aux travaux de cet atelier.

« La qualité de différentes communications, les interventions à l’issu des débats et des recommandations formulées par les jeunes, les femmes, les autorités locales, démontrent votre détermination à vous impliquer d’avantage dans tous les actions de lutte contre la propagation de la haine et de la violence au sein de nos communautés », a poursuivi le Président.

Selon José-Richard Pouambi, les thématiques présentées au cours de ces trois jours d’assise, ont pris en compte les préoccupations du peuple centrafricain axées sur le retour de la paix et de la sécurité, afin d’amorcer un réel développement socio-économique et l’amélioration des conditions de vie des populations.

« Le HCC serait dorénavant compté sur vous en tant que acteurs et communicateurs de qualité proches de la population pour véhiculer les messages dont les contenus seront usurpés de haine et de la violence », a soutenu le Haut Conseil Pouambi

Il a réitéré qu’en cette période post-électorale, les leaders, ont la mission d’apprendre aux membres des communautés, les bonnes manières de mieux gérer les rumeurs.

Le président du Haut conseil de la communication a lancé un vibrant appel aux autorités locales pour assurer le suivi de la mise en œuvre de toutes les actions proposées par les participants de cet atelier, afin que la propagation des messages de haine et de violence cesse et laisse une place à la cohésion sociale et la réconciliation nationale.

Il convient de rappeler que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du plan de prévention contre l’incitation à la haine et à la violence, initié par le Haut Conseil de la Communication.

Dans la même catégorie