GNA « Super Body 2018 » launched By: Simon Asare GNA Sports Minister inaugurates a 10-member National Youth Policy Committee AIB Visite de Le Drian et sécurité, au menu de la presse en ligne burkinabè AIB Le journaliste a obligation de fournir des informations vérifiables (ministre Rémis Dandjinou) AIB Procès putsch manqué: Herman Yaméogo estime qu’il y a erreur sur sa personne MAP UA: Le kenyan Raila Odinga nommé Haut Représentant pour le développement des infrastructures en Afrique (communiqué) MAP Enlevé il y a une semaine, le milliardaire Dewji rentre « sain et sauf à la maison » AIP Le commissariat de police de Sikensi confronté à un problème de mobilité AIP Les cours d’anglais dispensés par des vacataires depuis 2014 au collège de Bouna AIP La mairie de Tafiré va dégager un fonds de 20 millions F CFA pour l’autonomisation de la femme

Nécessité d’une prospection pour identifier les potentialités minières de la province du Kwilu


  16 Mai      37        Economie (20595),

   

Kinshasa, 16 mai 2018 (ACP).- Le Programme des Nations Unies (PNUD) a indiqué dans sa récente publication : « Atlas des énergies renouvelables en RDC » qu’il y a nécessité d’une prospection du sous-sol pour identifier les ressources minières de la province du Kwilu.
Selon cette publication, des indices de diamant et d’autres minerais tels que le phosphate, le nickel, le gypse, le kaolin, la chaux ainsi que les indices d’hydrocarbures existent sont visibles à travers le territoire de cette entité territoriale.
Les potentialités minières de cette province requièrent un drainage des investissements, avant de souligner que la province est dotée d’immenses terres arables pour les cultures arborescentes et arbustes ainsi que des pâturages permanents pour l’élevage.
Le PNUD note également dans cette publication que l’environnement naturel du Kwilu est propice au développement de l’industrie agro-alimentaire et à la valorisation des déchets agricoles y afférents pour la production de l’énergie.
La province présente des atouts pour son développement, notamment la centrale hydroélectrique de Kakobola actuellement en construction (10,5MW). Il a préconisé également l’exploitation des chutes de Bamba (22 MW) et la chute Kitona (12 MW) ainsi que la valorisation de la biomasse pour la production de l’énergie.
Les besoins électriques du seul secteur domestique, selon la source, s’élève à 254,67 MW, et que les demandes électriques des villes de Kikwit et Bandundu sont respectivement de 17,58 et 7,46 MW. Le territoire de Bulungu a la demande électrique la plus élevée de la province suite à l’importance de sa démographie.
Toutefois, la province dispose de possibilités de se développer à travers le tourisme grâce notamment à ses chutes naturelles considérées comme parmi les plus belles d’Afrique, à la gorge de Lukwila dans le territoire de Gungu et aux folklores traditionnels Pende et Tchokwe), précise la source.
En ce qui concerne les infrastructures de transport, la publication indique que la province du Kwilu s’appuie sur les réseaux routier, aérien et fluvial. Le réseau routier comprend les routes nationales (bitumées et en terre), les routes provinciales (prioritaires et secondaires) et les routes de desserte agricole. La route demeure le réseau de transport le plus utilisé, précise la source.

Dans la même catégorie