ACP La maternité de Mushaba à Kalemie réhabilitée par l’UNFPA ACP Dix-huit nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés samedi au Nord-Est de la RDC ACP Visite du ministre de la Santé au centre de transit de Beni GNA Kpone taxi drivers threaten demonstration over Michel camp Calypso road GNA Police trains church leaders in Cape Coast on security issues GNA Continue to do your best, Public Sector Workers urged ACP Appel à la mobilisation des églises en RDC pour l’éradication de la maladie à virus Ebola ACP La RDC appelée à se pencher sur la formation des ingénieurs pour son émergence ACP La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, à sa descente d’avion à Mbandaka GNA Iduapriem employees donate chairs to FIASEC

Nécessité pour Airtel de respecter les engagements sur la qualité des services


Brazzaville, 18 avril 2015 (ACI) – Le directeur de l’Agence de Régulation des Postes et Communications Electroniques (ARPCE), M. Yves Castanou, a rappelé au Président directeur général (PDG) d’Airtel Afrique, M. Christian De Faria, le 16 avril à Brazzaville, la nécessité pour Airtel Congo de respecter les engagements pris, en ce qui concerne l’amélioration, sur l’ensemble du pays, de la qualité des services que fournit son réseau à ses nombreux clients.

M. Castanou a fait ce rappel lors de leur rencontre de mise au point avec M. De Faria, en vue d’assurer aux usagers de la téléphonie mobile, des réseaux de qualité.

A l’issue de cette rencontre, le directeur de l’ARPCE a déclaré qu’Airtel Congo est l’un des opérateurs déjà sanctionnés par le régulateur pour mauvaise qualité de réseau, poursuivant que la société s’est engagée à moderniser son réseau de manière que tous les indicateurs de qualité passent au vert d’ici juin prochain, comme convenu avec l’ARPCE, menaçant ainsi d’infliger à cet opérateur de nouvelles sanctions, «qui pourraient s’avérer plus lourdes», selon une dépêche remise à la presse.

Il a, à cet effet, déclaré que beaucoup d’améliorations sont constatées car, a-t-il rassuré, les travaux d’infrastructures et de réhabilitation ainsi que les modifications sont terminés pour un retour imminent à la bonne qualité des services, un retour à l’équilibre.

M. De Faria a rassuré le régulateur de sa priorité, celle de l’expérience client, d’améliorer l’expérience du consommateur, lui garantissant de donner le meilleur d’eux-mêmes pour que dans l’ensemble du territoire, le réseau soit opérationnel et totalement réhabilité, a rapporté M. Castanou.

L’ARPCE est un organe qui a pour fonction de réguler, de dynamiser et moderniser le secteur stratégique des postes et télécommunications, sa vision étant de faire entrer le Congo dans le top 5 des pays africains leaders des postes et des communications électroniques, a-t-on appris.

Dans la même catégorie