AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

Niamey abrite la 39ème Session du Conseil des Ministres de l’Organisation des Producteurs de Pétrole Africains


  19 Novembre      8        Economie (10436),

   

Niamey, 19 Novembre (ANP) – Le Premier Ministre du Niger, M. Brigi Rafini, a présidé, ce jeudi 19 Novembre 2020 à Niamey, la cérémonie d’ouverture des travaux de la 39ème Session du Conseil des Ministres des pays membres de l’Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO).

Cette rencontre aura à examiner les recommandations du Conseil Exécutif qui s’est réuni du 17 au 18 novembre dans la capitale nigérienne, faire le point des activités du Secrétariat, en particulier son  programme de travail et son budget 2021.

En procédant à l’ouverture de ces travaux, le Chef du gouvernement nigérien s’est réjoui du fait le Niger accueille pour la première fois cette instance et à un moment où il assume la présidence en exercice de l’APPO, mais aussi parce que l’APPO, qui a vocation à promouvoir les synergies et actions communes en matière de politique de l’industrie pétrolière en faveur de ses membres, « est assurément un outil d’intégration africaine ».

A cet effet, M. Brigi Rafini a voulu faire observer que le Chef de l’Etat nigérien a été choisi par ses pairs pour conduire le Projet de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), un processus d’intégration économique qu’il a conduit avec efficacité.

Le Premier Ministre nigérien a ensuite fait remarquer que cette session intervient dans un contexte  particulier lié à la pandémie de la Covid-19, qui a sérieusement affecté les économies des pays du monde entier en général et  particulièrement celle des pays producteurs de pétrole qui ont observé une chute  jamais connue des prix du pétrole et du gaz et qui a même contraint certains pays à « payer pour se débarrasser de leurs produits en raison du dérèglement du marché ».

Cette situation, a expliqué le Chef du Gouvernement nigérien, « prouve à suffisance que les systèmes pétroliers mondiaux ont malheureusement des limites ; des limites qui sont dangereuses pour nos économies et pour l’avenir de l’industrie pétrolière africaine en particulier ».

Dès lors, a-t-il indiqué, il y a d’énormes défis à relever, soulignant que l’un de ces défis, « c’est d’être en capacité de réfléchir sur des mécanismes innovants de résilience afin de protéger notre secteur pétrolier », en ce qu’il constitue « un levier de la croissance économique » des pays producteurs.

Le Premier Ministre Brigi Rafini s’est tout de même réjoui de constater que « l’APPO  travaille sur des perspectives qui autorisent l’espoir, à l’exemple du 1er Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement de ses pays membres prévu dans les prochains mois, ou encore de l’idée d’une banque africaine d’investissement en Energie ».

Et parce qu’il faut aux pays membres de l’APPO une indépendance énergétique pour soutenir le développement et le bien-être des populations, le Chef du Gouvernement nigérien, après avoir informé que son pays plaide pour une énergie qui préserve l’environnement, a aussi salué la volonté de l’APPO de créer un marché physique africain qui intégrerait tous les aspects de nos besoins pour le développement des industries pétrolières africaines.

Le Premier Ministre Brigi Rafini a enfin apprécié positivement le partenariat hautement bénéfique entre l’OPEP et l’APPO, avant de fonder l’espoir qu’il renforcera les capacités dans le négoce pétrolier mondial.

Quant au président en exercice du Conseil des Ministres de l’APPO, le Ministre d’Etat nigérien en charge du Pétrole, M. Foumakoye Gado, il s’est dit d’abord heureux de constater que le Conseil des Ministres a approuvé une restructuration et des réformes majeures de l’APPO dont la mission  a été achevée avec succès l’année dernière avec la nomination d’une nouvelle équipe de direction pour relever les défis actuels et futurs de l’industrie pétrolière sur le continent africain.

Il a aussi noté avec satisfaction les progrès enregistrés dans la consolidation de la reforme de l’organisation nonobstant les défis initiaux posés par la Covid-19.

Après avoir souligné que nulle organisation ne peut se réaliser sans ressources, le président du Conseil des Ministres de l’APPO a appelé les pays membres qui ont des arriérés de contributions annuelles, y  compris ceux qui n’ont pas payé les contributions de 2020, de le faire dès que possible.

M. Foumakoye Gado a enfin annoncé que le Conseil a approuvé la recommandation de recapitaliser la Société Africaine d’Investissement en Energie, AEICORP, le bras financier de l’APPO et dont l’objectif est d’aider à lever des fonds pour des projets dans le secteur de l’Energie sur le continent.

Dans la même catégorie