GNA Let’s stop the blame game and support the President GNA Ghana Health Service supports COVID-19 test falsification investigation GNA GRNMA donates to War Memorial Hospital GNA Forestry Commission to restore Bawku Forest Enclave GNA Academic work resumes smoothly in basic schools in Ashanti GNA Parents react to school reopening MAP L’ambassadeur d’Australie au Maroc appelle à explorer les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays APS UN ROMAN ÉPISTOLAIRE SUR LES ‘’DÉRIVES’’ DE LA SOCIÉTÉ SÉNÉGALAISE APS LE PGIIS POUR « UNE BONNE CONNAISSANCE DES RISQUES D’INONDATIONS » (COORDONNATEUR) APS KOLDA : FIN D’UNE SESSION DE FORMATION SUR LE MAINTIEN DES OUVRAGES DU PROMOVILLES

Niamey : Formation des hommes de médias et de la société civile sur le respect des droits de l’homme en période électorale


  7 Décembre      14        Médias (1567),

   

Niamey, 07 Déc(ANP)- Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a organisé, ce lundi 07 décembre 2020, un Atelier de formation à l’intention des organisations de la Société civile (OSC) et des médias sur le respect des droits de l’homme pour des élections apaisées.

L’Objectif principal de cet atelier est de renforcer les capacités des médias et des OSC afin de les outiller sur le respect des droits de l’Homme en période électorale et d’éviter les violations et les discours incitant à la haine et à la violence.

En ouvrant les travaux, le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr. Sani Kébir a rappelé que ‘’les périodes électorales sont des moments de vie politique et sociale et du fait de leur caractère compétitif peuvent engendrer des tensions voire des troubles à l’ordre public’’.

C’est pourquoi, le président du CSC s’est réjoui de l’initiative prise par la Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme d’organiser cette formation sur le respect des droits de l’homme en période électorale des médias et OSC dont le rôle est crucial pour la tenue d’un processus électoral apaisé et respectueux des droits de l’homme .

Selon Dr. Sani Kébir ‘’de plus en plus les médias font face à de nombreux défis, non seulement de par leur profession qui consiste à donner l’information, et la bonne information, mais aussi à cause de la complexité de certaines situations et la nature de certaines informations bien que le professionnalisme s’avère nécessaire pour pouvoir gérer certaines informations, la maîtrise du cadre international relatif aux droits de l’homme et des mécanismes internationaux de droit de l’homme est importante, et l’angle de l’information que l’on diffuse’’.

Le président du CSC a enfin souligné qu’il est aussi important que les acteurs de la société civile soient suffisamment informés sur leur rôle et responsabilités en matière de défense des droits de l’homme et plus particulièrement en période électorale.

Auparavant, la représentante résidente par intérim du Haut-Commissariat aux droit de l’homme M. Zeinab Diaby a, dans son intervention indiqué que ‘’les périodes électorales sont des moments susceptibles d’entrainer des tensions et engendrer, dans certaines circonstances, des restrictions, des atteintes voire des violations graves des droits et libertés.

‘‘C’est pourquoi la situation des droits de l’homme doit faire l’objet d’une attention spécifique tout au long de la période électorale ’’, a-t-elle ajouté, tout en soulignant que dans ces contextes éminemment sensibles, les OSC et les médias doivent jouer un rôle clé dans la promotion et la protection des droits de l’homme tel que défini dans les textes nationaux et les instruments juridiques internationaux ratifiés par le Niger.

Mme.Zeinab Diaby a, par ailleurs, annoncé que l’un des résultats attendus de cet atelier est la mise en place de réseau des médias et OSC nécessaire pour la surveillance du respect des droits de l’Homme pendant le processus électoral et renforcer la collaboration pour une meilleure stratégie d’intervention en matière de promotion et de protection des droits de l’homme.

Durant deux jours, les participants seront outillés sur des thématiques tels que le cadre légal relatif aux élections au Niger ; les règles applicables aux organisations de la société civile et des médias dans la protection des droits de l’homme pour des élections apaisées, le rôle et responsabilité des médias et de la société civile pour la prévention des violations des droits de l’homme en période électorale, les techniques de reportage sur les violations des droits de l’homme.

Le Niger entend organiser des élections locales 13 décembre 2020, celles législatives et présidentielles 1er tour le 27 décembre 2020, indique-t-on.

Dans la même catégorie