GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL

Niamey : un séminaire régional des parlementaires sur le contrôle des systèmes de sécurité et de suivi de l’examen périodique universel au Sahel


  19 Juin      6        Politique (23689),

   

Niamey, 19 juin (ANP)- Le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale Liman Ali Mahamadou a présidé, ce mercredi 19 juin 2019, la cérémonie d’ouverture d’un séminaire régional sur le contrôle parlementaire des systèmes de sécurité (RSS) et le suivi parlementaire de l’examen périodique universel (EPU) au Sahel.
Organisé à l’intention des  parlementaires des pays  du G5 Sahel, ce séminaire vise à mieux outiller les élus des pays membres sur les problématiques du contrôle parlementaire des systèmes de sécurité et le suivi de l’examen périodique universel pour qu’en fin ils puissent s’approprier ces concepts et sensibiliser les populations dans un contexte caractérisé par le développement du terrorisme et de l’insécurité.
En ouvrant les travaux, le 2ème vice-président de l’assemblée nationale Liman Ali Mahamadou a rappelé que le contexte sous régional est caractérisé par ‘’une spirale de violences que ni des revendications territoriales, ni des raisons idéologiques ne peuvent expliquer’’  avant d’ajouter que ‘’les efforts actuels de nos parlements pour prendre toute la part qui leur revient dans le combat contre l’insécurité rejoint l’objectif de l’OIF qui est celui de faire du monde francophone un espace de gouvernance démocratique des systèmes de sécurité’’.
Liman Ali Mahamadou a, enfin, émis le vœu de voir ce séminaire aboutir  aux ‘’résultats qui lui sont assignés, afin que nos systèmes de sécurité se renforcent par la vigilance des parlements  et que la quiétude, la paix permettent aux droits de l’homme de s’épanouir davantage’’.
Notons qu’auparavant la représentante du réseau  des femmes parlementaires de l’APF, la camerounaise, Lydienne Epoubé et le représentant de l’OIF, Monsieur Salvatore SAGUES ont tour à tour  pris la parole pour rappeler  l’historique de leurs organisations respectives et justifier leur présence à ce séminaire.
‘’Nous sommes tous conscients que la consolidation des droits de l’homme ne se décrète pas. Elle est le fruit d’un long processus qui exige que l’on perfectionne les institutions au fil des générations’’ , a déclaré, à l’occasion, la députée Lydienne Epoubé.
Quant au représentant de l’OIF, Monsieur Salvatore SAGUES, il a, également,  appelé à ‘’conjuguer les efforts au sein de notre espace commun, en faveur de la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit, de la sécurité humaine, et de la prévention et le règlement des crises’’.
Ce séminaire est organisé en collaboration avec l’Assemblée parlementaire francophone (APF) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), indique-t-on.
AS/MHM/CA/ ANP 000 95  JUIN 2019

Dans la même catégorie