APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population APS ZIGUINCHOR : DEUX MILITAIRES ET UN REBELLE TUÉS DANS UN ÉCHANGE DE ‘’COUPS DE FEU’’ AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma ANP Diffa : 1ère session ordinaire de la Commission Consultative Régionale de l’Administration Territoriale (COCOCRAT) AIP Les sapeurs-pompiers militaires initient une opération ‘’coup de balai’’ à Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Moussa Sanogo présente les projets du métro d’Abidjan et du barrage de Singrobo-Ahouaty aux députés APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN APS A COALITION BUNT BI MAJORITAIRE À RANÉROU FERLO (RÉSULTATS PROVISOIRES)

Niamey : Une délégation de participants au 3ème sommet des filles africaines reçue par le président de la CNDH


  19 Novembre      32        Droits de l'Homme (522),

   

Niamey, 19 Nov(ANP)-Le président de la Commission Nationale des Droits Humains, M. Maty El hadji Moussa a reçu, dans la matinée de ce venderdi 19 novembre 2021, une délégation de participants au 3ème sommet des filles africaines, conduite par le représentant du Directeur pays de l’ONG Plan International Niger, M. Ismael Amadou.

Cette délégation, composée d’une quinzaine de filles du Niger et d’ailleurs, travaillant avec les organisations de Joing Forces (Plan, Save the Children, SOS, Word Vision, terre des Hommes et Child Fund) est allée présenter à la Commission le Communiqué Final du Sommet des filles africaines qui s’est achevé le jeudi 18 novembre 2021 à Niamey.

A l’issue de la présentation du communiqué final, le président de la CNDH, dit avoir écouté attentivement les recommandations issues du sommet et cela, avec beaucoup d’intérêts.

« Nous ferons, pour vous accompagner, le plaidoyer de vos recommandations de manière à ce que cela puisse être suivi d’effet au niveau des autorités compétentes », a –t-il rassuré.

Maty El hadji Moussa de faire comprendre ensuite que « la cause des enfants de manière générale et celle des filles en particulier constitue un défis pas simplement pour la société toute entière, mais aussi pour les institutions dont la CNDH qui comporte en son sein un groupe de travail animé par un commissaire des droits humains avec toute une direction chargée de la promotion de la cause du genre (de la femme, des personnes vulnérables et handicapées) .

Auparavant, M. Ismael Amadou a, dans son intervention, souhaité que ‘’les recommandations portées par les jeunes fassent l’objet d’une attention particulière par les gouvernements et les organisations internationales du Système des Nations- Unies et les différentes parties prenantes’’.

Le représentant du Plan International de s’engager à ‘’œuvrer aux cotés des autorités des différents pays africains membres pour pouvoir contribuer techniquement et financièrement aux efforts afin de mettre fin aux pratiques traditionnelles néfastes’’.

L’occasion a été saisie par les jeunes filles pour poser au président de la commission des questions d’éclaircissements sur le fonctionnement de la CNDH, des questions qui ont eu des réponses claires et précises de la part de ce dernier.

Dans la même catégorie