MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Niger : Des journalistes édifiés sur la charte éthique pour la couverture médiatique des migrations


  22 Juillet      69        Médias (1394), Migration (241),

   

Niamey, 22 juillet (ANP) – L’Association des journalistes pour la sécurité et les migrations (AJ-SEM Niger) a organisé, ce mercredi 22 juillet 2020 à la Salle de Conférence de la Maison de la Presse, une journée d’échange sur la charte éthique pour la couverture médiatique des migrations.

C’est le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr KABIR SANI, qui a présidé l’ouverture de cette rencontre dont l’objectif est de présenter la charte éthique pour la couverture médiatique des migrations adoptée en décembre 2019 par une trentaine de journalistes de quatre continents réunis à Carthage en Tunisie sous l’égide de l’Observatoire des Migrants en Détresse (OMD).

A l’ouverture de la rencontre, le président du CSC a d’abord voulu « féliciter les journalistes qui ont eu l’ingénieuse idée de créer cette structure qui contribue à une meilleure diffusion de l’information sur les questions sécuritaires et migratoires, afin de susciter l’adhésion des populations aux approches qui prônent des solutions en faveur de la paix, de la sécurité et d’une migration régulière, légale, sûre et ordonnée ».

Parlant de la charte, M. Kabir Sani a souligné que « la migration est un sujet qui suscite un intérêt accru du public et des médias et aussi un phénomène difficile à documenter pour les journalistes, car le plus souvent le traitement médiatique des questions migratoires laisse place à des dérapages regrettables avec des images et des titres versant dans le sensationnalisme, la stigmatisation et les discours xénophobes qui attisent la haine ».

Selon lui, « il est donc essentiel que les journalistes possèdent les connaissances, les compétences nécessaires pour écrire sur le sujet de manière factuelle et mettre en avant le respect des droits des migrants ». D’où toute l’importance de cette charte spécifique « qui rappelle aux journalistes et aux rédactions les principes déontologiques devant s’appliquer à la couverture médiatique des migrations ».

Pour sa part, le président de l’AJ-SEM, M. Abdoul Razak Idrissa a informé que « la charte a été officiellement lancée en février dernier et depuis, ces rédacteurs s’activent à la vulgariser pour en faire un outil supplémentaire de travail pour les journalistes », précisant qu’au Niger, son Association pilote cette campagne de vulgarisation et dont cette journée marque le lancement.

Aussi, a-t-il voulu inviter les journalistes nigériens à découvrir cette charte, à se l’approprier et à s’engager dans cette campagne.

Dans la même catégorie