NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Niger: lancement d’un projet régional de soutien aux populations du bassin du Lac Tchad


  24 Mai      124        Coopération (4873), Développement durable (3777),

   

Niamey, 24/05/2018 (MAP) – Un projet régional de soutien aux populations du bassin du Lac Tchad, zone qui couvre quatre pays, bénéficie d’un écosystème unique et fournit un habitat à plus de 2 millions de personnes, a été lancé, officiellement jeudi à Niamey.

Ce projet, baptisé « RESILAC » (Soutien aux populations du bassin du Lac Tchad) et piloté par l’Union européenne (UE), ambitionne de participer à la restauration de la stabilité socio-économique de cette zone au profit des populations qui y vivent et de contribuer à la réponse multidimensionnelle de la crise dans cette région.

Il contribuera également à la restauration des systèmes d’alimentation et des marchés locaux en faisant la promotion de stratégies de subsistance qui protègent et renforcent les capacités des individus et des ménages à subvenir à leurs besoins.

En outre, il offrira des opportunités sociales et économiques qui renforcent la faculté d’adaptation des bénéficiaires et des systèmes locaux, dans le but de prévenir les déplacements répétés et de  renforcer la résilience des communautés.

Dans une allocution, prononcée lors de la cérémonie de lancement de ce projet, l’ambassadeur de l’Union européenne au Niger, Raul Mateus Paula, a indiqué que L’UE, à travers son Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, soutient le projet RESILAC à hauteur de plus de 31 millions d’euros (20,4 milliards de F CFA), représentant 86% du financement total sur quatre ans.

Il s’agit, a-t-il souligné, du plus important projet de développement de la région du Lac Tchad et constitue un programme phare dans l’initiative « Alliance Sahel » portée, entre autres, par la France et l’UE.

Les interventions toucheront quatre zones géographiques riveraines du bassin du Lac Tchad: la région de Diffa au Niger, l’Etat de Borno au Nigéria, la région du Lac Tchad, au Tchad, et la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a-t-il précisé, relevant qu’il profitera à 90.000 bénéficiaires directs et 1.600.000 indirects, en particulier les jeunes et les femmes.

Par ailleurs, le diplomate européen a insisté sur la nécessité d’une coopération renforcée entre tous les acteurs, présents et à venir, dans la région du Lac Tchad, jugeant crucial d’assurer complémentarité, synergies et dialogue entre toutes les parties prenantes, tant en matière humanitaire que de développement.

C’est de cette coopération que dépendra la réussite du projet RESILAC, et, in fine, une avancée vers la réalisation du potentiel de la région du Lac Tchad de redevenir un grenier pour la région toute entière, a-t-il estimé.

Dans la même catégorie