APS TOUTES LES PERSONNES AYANT COMMIS DES ACTES DE VANDALISME SERONT TRADUITES EN JUSTICE (MINISTRE) AIP Vers une collaboration entre la FAO et l’UNESCO en vue de réaliser les ODD en Côte d’Ivoire (Communiqué) AMI Ouverture du congrès constitutif de l’Union des anciens ministres de Mauritanie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus 33.000 soldats pour sécuriser les élections législatives (CEMGA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La CEI Bouaflé déploie ses agents électoraux AIP Après la Côte d’Ivoire et le Ghana, la Guinée procède au lancement de la vaccination de masse contre la COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Cour suprême rejette le recours de l’opposant ghanéen John Mahama AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ RSF dénonce une série d’atteintes à la liberté de la presse au Sénégal (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Divo ne doit plus se transformer en champ de batailles à l’occasion des élections (Wanep-CI)

Niger : Le Gouvernement adopte une Stratégie nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent


  13 Février      7        Politique (15659),

   

NIAMEY, 12 fév (ANP) – Le Gouvernement du Niger a adopté, ce vendredi 12 février en Conseil des Ministres, un Projet de décret portant Stratégie nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent.

Le Gouvernement explique cette décision par le fait que les phénomènes de la radicalisation et de l’extrémisme violent soient devenus ces 20 dernières années « des préoccupations mondiales », constituant, dans les régions sahélo-sahariennes, « des menaces graves contre la paix, la sécurité et le développement ».

Face à ces phénomènes, ajoute le communiqué, les réponses essentiellement sécuritaires ont montré des limites pour juguler leur propagation.

C’est donc pour permettre une meilleure prise en charge de cette problématique que le plan d’actions des Nations Unies pour la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent a recommandé « à chaque Etat de se doter d’un cadre d’actions afin d’organiser la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent sur toute l’étendue de son territoire », rappelle le communiqué, avant de préciser que c’est dans cette perspective que le Plan de développement économique et social (PDES 2017-2021) a préconisé l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent, comme pilier important pour l’amélioration du cadre stratégique de la gouvernance sécuritaire.

Enfin, indique le communiqué, cette stratégie nationale a pour objectif global « de contribuer à promouvoir les conditions optimales favorables à la stabilité du Niger, au renforcement de la paix sociale durable et à l’amélioration de la sécurité humaine ».

Dans la même catégorie