AIP Météo: des activités pluvio-orageuses annoncées dans le Sud du pays (Sodexam) AIP Ouverture de a 37e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie ouverte AIP Près de 4600 personnes vivent de la pêche à Sassandra AIP Une journée de « consolidation des acquis de la paix » organisée à Danané Inforpress Presidente da Câmara Municipal do Porto Novo destaca importância da formação de cuidadores de dependentes Inforpress São Vicente: CNPD espera mudança de lei de protecção de dados ainda este ano ANP Lancement à Tahoua du festival des diversités culturelles sous le sceau de la paix, l’inclusion sociale et le développement GNA GES Directors, PROs urged to intensify education on the GLRP GNA We have almost 100 percent of materials for election 2020- Kpando EC office GNA Hundreds throng North Tongu parliamentary debate

Niger : Le Gouvernement proroge l’état d’urgence dans la région de Tillabéry


  3 Novembre      7        Politique (13013),

   

NIAMEY, 03 Novembre (ANP) – Le Gouvernement nigérien a décidé, ce mardi 3 novembre 2020, de la prorogation de l’état d’urgence dans les départements de Filingué, Ballayara et Kollo dans la Région de Tillabéry (Ouest), a appris l’ANP de source officielle.

Cette décision est prise, explique-t-on, face à la menace grandissante d’attaques organisées par des groupes terroristes, mettant en péril l’ordre public et la sécurité des populations et de leurs biens dans ces zones.

C’est aussi devant la fragilité de la situation sécuritaire dans ces départements que l’état d’urgence est prorogé pour trois mois à compter du 06 novembre 2020 pour le département de Filingué et à compter du 25 novembre 2020 pour Ballayara et Kollo.

Cette mesure exceptionnelle, note-t-on, est prise pour accorder aux forces de défense et de sécurité les pouvoirs nécessaires leur permettant d’assurer l’ordre et la sécurité.

Toute la région de Tillabéry est sous état d’urgence depuis l’attaque terroriste menée dans la zone touristique de Kouré le 9 août 2020 et qui a coûté la vie à 6 humanitaires français ainsi que leurs 2 accompagnateurs nigériens.

La région de Diffa, où sévit Boko Haram, l’est depuis 2015, alors que la région de Tahoua est partiellement soumise à cette situation

Dans la même catégorie