ANG Bancada Parlamentar de PAIGC promete mover queixa contra mesa da ANP ATOP SANTE DES MERES ET DES ENFANTS DU TOGO : L’ONG « COURSIER D’HOPITAL INTERNATIONAL » SIGNE UN PARTENARIAT AVEC L’ATBEF ATOP LA PRESIDENTE DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE DU BENIN ET L’AMBASSADEUR DU SENEGAL AU TOGO CHEZ LE PREMIER MINISTRE ATOP EDITION 2020 DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : UNE CONFERENCE DEBAT MARQUE LA CELEBRATION APS PLAIDOYER DE MAIRES POUR PLUS DE MOYENS DE LUTTE CONTRE LES FEUX DE BROUSSE APS LE SYNTTAS DÉCRÈTE 72 HEURES DE GRÈVE RENOUVELABLES APS COVID-19 : LANCEMENT DE L’ALLIANCE POUR LA RÉPONSE À L’INFODÉMIE SUR LE CONTINENT APS LE COORDONNATEUR DE L’UVS PRÔNE UNE POLITIQUE GLOBALE D’USAGE DU NUMÉRIQUE AIP L’extinction de la télévision analogique démarre à partir du 1er janvier 2021 AIP Save the children présente son plan opérationnel 2020 sur l’éducation des OEV à Bondoukou

Niger : Le Premier Ministre Brigi Rafini face à la jeunesse nigérienne


  5 Novembre      8        Société (25534),

   

Niamey ,05 novembre (ANP) – Le Premier Ministre et Chef du Gouvernement nigérien, M. Brigi Rafini, était, en début de soirée de ce mercredi 4 novembre 2020 au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi de Niamey, face à jeunesse nigérienne, venue des huit (8) régions du pays prendre part à la 1ère Edition de la « Grande Rencontre « .

Représentant le Président de la République Issoufou Mahamadou, il y a conduit des échanges interactifs avec ces jeunes du Niger sur leurs préoccupations, leurs attentes, mais aussi et surtout leur contribution dans la marche du Niger vers le développement.

Cette rencontre fait suite aux multiples panels organisés dans le cadre de cette 1ère édition prévue pour se dérouler du 30 octobre au 04 novembre 2020 avec pour objectif de discuter de plusieurs thématiques liées aux préoccupations de la jeunesse nigérienne.

Les capacités des jeunes venus de toutes les régions du Niger ont été renforcées lors de ces panels animés sur plusieurs thématiques par des Membres du Gouvernement et des cadres supérieurs de l’administration publique. Les thématiques ont concerné « Investir dans la jeunesse : gage d’une relève certaine et responsable » ; « Contribution de la jeunesse à la renaissance culturelle » ; « Maintien des filles à l’école et autonomisation des femmes » ; « Défis sécuritaires et police de proximité », et enfin, « Dialogue intergénérationnel ».

En somme, « des thématiques poignantes qui sont au cœur de nos actualités, des préoccupations des plus hautes autorités nigériennes », selon le Ministre en charge de la Renaissance Culturelle, M. Assoumana Mallam Issa lorsqu’il annonçait l’événement.

Dans ses propos préliminaires, le Chef du Gouvernement nigérien a d’abord voulu rappeler à la jeunesse qu’à travers une étude exhaustive le Gouvernement a recensé, région par région, les inspirations des jeunes de toutes les catégories et de tous les niveaux, soulignant que ces inspirations, certes évolutives, méritent qu’on s’y attarde afin de trouver ensemble les moyens de les intégrer dans la dynamique de leurs résolutions progressives.

Pour le Premier Ministre Brigi Rafini et parce que la jeunesse est l’avenir de tout pays, « c’est dans la jeunesse que résident les capacités de prise en charge potentielle de la société ».

Quant au Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Mallam Issa, initiateur de cette rencontre, il a indiqué que « la jeunesse est au centre des préoccupations du Programme de la Renaissance du Niger, comme l’atteste l’ensemble de ses axes en particulier l’axe 8 relatif à la promotion de l’emploi des jeunes ».

A cet effet, a-t-il fait savoir, « qu’il s’agisse de la scolarisation, de la formation ou de la création d’emplois, nous avons enregistré des résultats satisfaisants », soulignant notamment qu’à « la faveur de l’obligation scolaire, de la construction d’infrastructures scolaires et du recrutement du personnel enseignant, nos effectifs de l’enseignement primaire sont passés d’un million sept cent mille élèves en 2010 à deux millions sept cent mille en 2019 et ceux de l’enseignement secondaire ont progressé de 137% entre 2010 et 2019 ».

Selon lui, la création d’emplois, notamment pour les jeunes, a été massive à travers la réalisation des objectifs sectoriels et dans tous les autres secteurs agricoles, élevages et sécurité.

Pour le Ministre en charge de la Renaissance Culturelle, toutes les réalisations sont faites pour la jeunesse puisque qu’elle est le véritable bénéficiaire, notant que « le Gouvernement s’est inscrit dans une logique de développement durable à travers des engagements structurants, mais aussi surtout à rester constamment à écouter la jeunesse ».

Quant à la présidente de l’Association CIMON, partenaire de cette 1ère grande rencontre citoyenne, Mme Kader Roukaya, elle a indiqué que « la jeunesse est un socle, elle constitue une base fondamentale pour toute société en ce qu’elle en représente le miroir de développement sur toutes ses formes ».

Dans la même catégorie