ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Niger : Le Président Issoufou demande d’accélérer l’opérationnalisation du fonds Waqf destiné aux FDS


  27 Octobre      26        Economie (12663), Securité (2061),

   

Niamey, 27 Octobre (ANP) – Le Président nigérien Issoufou Mahamadou a demandé d’accélérer la mise en œuvre et l’opérationnalisation du fonds Waqf qu’il a créé au profit des familles des éléments des Forces de Défense et de Sécurité tombés sur le champ de bataille. L’annonce a été faite ce mardi 27 octobre 2020 par la Directrice Générale de la Haute Autorité du Waqf, Mme Khadijah G. Diallo, à l’issue de la réunion du Conseil National de Sécurité (CNS).

En effet, faisant le point de la rencontre à la presse, Mme Khadijah G. Diallo, après avoir rappelé que ledit fonds a été créé suite à l’attaque meurtrière du camp d’Inatés (plus de 70 morts) avec un acompte de 2,5 milliards de francs CFA, a indiqué que « depuis cette annonce, les différents services travaillent à la détermination des modalités d’appui aux bénéficiaires et au mode de fonctionnement du fonds ».

Mais, a-t-elle fait savoir, « le Chef de l’Etat a trouvé que le temps était assez long et que les familles des FDS avaient assez attendu et qu’elles ne devraient pas attendre. Pour cela, il fallait qu’on change de méthodologie de travail en procédant en deux phases ».

Selon la Directrice Générale de la Haute Autorité du Waqf, la première phase est « une transition d’un an au cours de laquelle on va prélever 500 millions de francs CFA sur le montant des 2,5 milliards déjà disponible pour une utilisation immédiate au profit des familles des FDS, tout en travaillant sur l’opérationnalisation du fonds en mobilisant davantage des ressources auprès des partenaires internationaux, locaux et privés ».

Quant à la seconde phase, a expliqué Mme Khadijah G. Diallo, elle consistera « à s’inscrire dans la pérennité des ressources en inscrivant au budget national, à partir de cette année 2021, un montant de 2 milliards de francs CFA qui irait directement alimenter chaque année le fonds du Waqf au moins sur un horizon de 5 ans pour nous permettre d’avoir des ressources assez conséquentes pour intervenir auprès des familles des FDS ».

Toujours est-il que « le principe du Waqf, ce n’est pas le capital ou l’argent mis à la disposition qui est utilisé ou distribué au profit des bénéficiaires, c’est l’investissement qui y est consacré, c’est l’usufruit de cet investissement qui est utilisé pour venir en aide à ces derniers », a expliqué la Directrice Générale de la Haute Autorité du Waqf.

Dans la même catégorie