APS CAN U 23: A JOSEPH KOTO DE VALIDER LE CARTON PLEIN AIP Côte d’Ivoire/ Le Patronat se mobilise pour l’enrôlement de son personnel à la CMU AIP Côte d’Ivoire/ Une cargaison de riz présumé avarié saisie et soumise à des analyses, selon le DG du Commerce extérieur MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS SENEGAL: NGOUDIANE DOTÉ D’UN FOYER DE FEMMES ET D’UNE UNITÉ DE TRANSFORMATION DE PRODUITS CÉRÉALIERS MAP Burkina Faso: les deux enseignants kidnappés le 11 mars retrouvés morts AIP La Côte d’Ivoire en lice pour la Coupe d’Afrique de la Boulangerie à Casablanca MAP Nairobi parmi les métropoles les plus chères pour les expatriés (Economist Intelligence Unit) AIP Côte d’Ivoire/ La police de Bondoukou instruite sur les documents de commercialisation de la noix de cajou AIP Côte d’Ivoire/ Le dialogue, la seule issue pour arriver à la paix (Raffarin)

Niger : Le Président Mahamadou participe à la Conférence de financement du Partenariat Mondial pour l’Education à Dakar


Niamey, 04 fév 2018 (ANP)- Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part vendredi, 2 février 2018, à Dakar, au Sénégal, à la Conférence de financement du Partenariat Mondial pour l’Education, co-présidée par les Présidents Macky Sall du Sénégal et Emmanuel Macron de France.
Cette conférence, tenue au Centre International de Conférence Abdou Diouf de Dakar (CICAD), a réuni les dirigeants du monde entier dont une dizaine de Chefs d’Etat africains pour débattre de la crise de l’éducation et s’engager « à revitaliser le financement de l’éducation dans le monde et à transformer les résultats scolaires et les opportunités pour des millions d’enfants.»
La Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation « Un investissement pour l’avenir » s’est tenue en présence notamment de Mme Julia Gillard, Présidente du Conseil d’administration du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) et ex-Premier Ministre de l’Australie, des entrepreneurs, des philanthropes, des leaders de la société civile et des ambassadeurs de la cause de l’éducation.
Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a affirmé que l’éducation est au centre du Programme de renaissance du Niger que le Gouvernement met en œuvre avec beaucoup de succès depuis bientôt sept (7) ans, en dépit des défis sécuritaires auxquels nous sommes confrontés.
Le programme de renaissance s’est fixé pour objectif l’école gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de seize (16) ans, a dit SEM Issoufou Mahamadou, précisant que cet objectif « répond également à un impératif social : l’école doit être un ascenseur social pour tous les enfants. »
Le Chef de l’Etat a souligné que l’ambition du Niger concerne également la formation professionnelle et technique et l’enseignement supérieur.
Le Niger s’est fixé un objectif ambitieux de mobilisation de ressources internes en faveur de l’école, a déclaré le Président de la République, « mais en dépit de cette détermination, il fait face à une insuffisance de ressources pour réaliser son programme d’éducation et de formation. »
Face à cette situation, le Chef de l’Etat a lancé un appel à tous les partenaires du Niger pour qu’ils accroissent leur soutien à notre pays.
A la clôture de la conférence de financement, les contributions annoncées s’élevaient à 2,7 milliards de dollars, auxquels s’ajouteront d’autres aides de grands donateurs.
Le Partenariat Mondial pour l’Education est ainsi bien parti pour atteindre son objectif d’accroître ses fonds de 50%.
En effet, pour initier l’augmentation du financement de l’éducation pour faire face aux nombreux défis, le PME cherche à accroître son budget pour atteindre 2 milliards de dollars par an d’ici 2020, conformément aux recommandations de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives dans le monde.
Pour atteindre cet objectif, tous les partenaires devront augmenter leur financement, les pays donateurs fournissant 3,1 milliards de dollars sur la période 2018-2020, les pays en développement devront quant à eux allouer au moins 20 pour cent de leur budget total à l’éducation, et les fondations à vocation philanthropique et les bailleurs du secteur privé devront accroître leurs contributions ciblées, indique un document du PME.
Environ 870 millions d’enfants, dont près de 80 % des enfants non scolarisés dans le monde, vivent dans les 89 pays en développement éligibles au soutien du GPE.
Le GPE mobilise le financement en faveur de l’éducation et soutient les pays en développement pour qu’ils construisent des systèmes éducatifs effectifs, fondés sur une planification et des politiques basées sur des données probantes, ajoute la même source.
Il faut noter que le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli à son arrivée à l’Aéroport international de Dakar, jeudi en fin d’après-midi, 1er février 2018, à la passerelle de l’avion présidentiel, par le Président sénégalais, SEM Macky Sall, et salué par les membres du Gouvernement du Sénégal et la communauté nigérienne vivant dans ce pays. Celle-ci-, à travers ses différentes composantes dont les fonctionnaires internationaux et le bureau du Haut Conseil des Nigériens à l’Extérieur, a été reçue jeudi soir par le Chef de l’Etat.
En marge de la Conférence, SEM Issoufou Mahamadou s’est entretenu vendredi soir avec le Commissaire Européen au Développement M. Neven Mimica.
Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Daouda Mamadou Marthé, Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique et M. Sani Abdourahamane, Ministre des Enseignements Secondaires.

Dans la même catégorie