APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Care International and Mars Incorporated to empower women cocoa farmers ANP Le Gouvernement nigérien adopte sa Déclaration de Politique Générale GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS L’association syndicale de la PJ garantit qu’il y a un «sentiment d’unité» et que la classe «se sent très respectée» INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN

Niger : L’INS veut disposer des statistiques du secteur des BTP


  2 Novembre      7        Société (31962),

   

NIAMEY, 2 novembre (ANP) – Le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique (INS) du Niger, M. Idrissa Alichina Kourguéni, a présidé, ce lundi 2 novembre 2020 dans la Salle de Conférence de l’Hôtel Radisson Blu de Niamey, une rencontre entre son Institut et les acteurs du secteur de la construction relevant de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN).

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’INS et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger dans ses différents secteurs, afin de disposer et d’échanger des données statistiques fiables pour faciliter les affaires.

Ces assises sont l’occasion d’échanger sur des questions importantes et majeures concernant le secteur de la construction, notamment les statistiques d’entreprise.

En ouvrant ces assises, le Directeur Général de l’INS a indiqué que les données que « nous collectons vont servir aux professionnels de la construction à prendre des décisions adéquates dans leurs activités ».

« L’information gouverne le monde et les chefs d’entreprises ont besoin d’être informés, de connaître les prix des matériaux, de connaître les fournisseurs et les clients », a-t-il ajouté, tout en soulignant que le gouvernement a aussi besoin de « savoir ce qui se passe dans les secteurs socioéconomiques du pays pour disposer de bonnes informations afin de refléter la richesse du pays ».

Et parce que le manque de statistiques « explique la faiblesse de notre Indice de Développement Humain (IDH) », M. Kourguéni a fondé l’espoir que « les entreprises de construction vont comprendre qu’elles ont tout intérêt à communiquer les statistiques pour qu’elles puissent avoir les statistiques des autres pays et des autres entreprises ».

Quant au Secrétaire Général de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger, M. Mahamane Ousmane, il a fait savoir que les chefs des entreprises « sont de plus en plus conscients du fait qu’ils doivent se positionner dans la méthode et dans la modernité. Et pour ce faire, ils ont besoin, entre autres, de données statistiques fiables ».

Au-delà de l’espace de la CEDEAO, « nous allons tendre bientôt vers la ZLECAf où on doit se positionner en tant que concurrents et nous sommes conscients qu’à ce niveau il y a un effort ultime en tant que méthode de travail à faire », a-t-il indiqué.

Une présentation a été faite par le Chef de Division des Comptes Nationaux de l’INS,  M. Laouali Chaibou, pour montrer l’importance des données statistiques fournies par les entreprises dans l’élaboration des indicateurs conjoncturels pour l’analyse et le suivi de la situation économique nationale.

Dans la même catégorie